Bienvenue sur Mezetulle « l'ancien » (2005-2014) !

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent blog-revue (qui reste ouvert et intégralement accessible)

 

  • Les articles sont dorénavant publiés sur le nouveau site. Dans un souci de continuité, chaque nouveauté est annoncée sur le présent site par un billet du Bloc-notes avec lien.
  • Tous les articles en ligne sur le présent site (2005-2014) restent intégralement accessibles. Aucun nouveau commentaire n'y sera publié.

 

Lire l'éditorial d'ouverture sur le nouveau site.


Bloc-notes

Une sénatrice « laïque » fait campagne en faveur des accompagnatrices scolaires porteuses de signes religieux

En ligne le 24 janvier 2015

 

La sénatrice Françoise Laborde, prix national de la laïcité décerné par le Comité Laïcité République en 2012 – alors que le dessinateur Charb présidait le jury – a accordé un entretien plus qu’étonnant à Libération le 21 janvier 2015. Après avoir rappelé utilement quelques points élémentaires au sujet de la laïcité, elle se déclare en faveur des accompagnatrices scolaires porteuses de signes religieux visibles, reprenant la position compassionnelle évoquée et critiquée récemment sur Mezetulle.

Je lui ai envoyé un courrier électronique ce matin 24 janvier, dont voici le texte.

 

Chère Françoise Laborde,

 

J’ai pris connaissance avec plus que de l’étonnement de votre « témoignage » au sujet de la laïcité publié dans Libération du 21 janvier 2015. Après avoir rappelé utilement quelques idées élémentaires, vous vous déclarez favorable aux accompagnatrices scolaires portant un signe religieux très visible.

 

Ainsi vous apportez une importante contribution au genre littéraire fort pratiqué ces derniers temps « Oui scrogneugneu il faut être ferme sur la laïcité. MAIS… continuons à produire et à entretenir les ghettos scolaires ». On fait semblant de claquer la porte, et on met le pied pour qu’elle reste bien ouverte à toutes les tentatives de grignotage. [...]

 

[lire la suite sur le nouveau site Mezetulle.fr]

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
          Sommaire         Nouveau site Mezetulle.fr
Par Mezetulle
Voir les 0 commentaires

Bloc-notes
Le sens de la marche du 11 janvier : sursaut ou soumission?

par Jean-Michel Muglioni
En ligne le 22 janvier 2015

 

La manifestation d’unité nationale du 11 janvier 2015 sera aussi insignifiante que la manifestation des champs Elysées après la victoire de l’équipe de France de football, si elle n’est pas suivie par une politique réellement républicaine et d’abord par un sursaut laïque de la part du gouvernement français, c’est-à-dire d’une gauche qui a abandonné la laïcité depuis déjà longtemps, comme nous sommes nombreux à l’avoir écrit sur Mezetulle.

 

La France est devant une affaire Calas mondialisée : comment défendre la liberté d’expression que combattent par le crime non pas seulement quelques terrorismes mais des peuples prisonniers du fanatisme religieux et politique ?

 

 

[lire la suite sur le nouveau site Mezetulle.fr]

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
          Sommaire         Nouveau site Mezetulle.fr
Par Mezetulle
Voir les 0 commentaires

Bloc-notes
Communisme, révolution, islamisme

par Yolène Dilas-Rocherieux
En ligne le 20 janvier 2015

 

Dès 2004 dans la revue Le Débat, Yolène Dilas-Rocherieux analysait avec lucidité les rapports entre une nouvelle catégorie de « révolutionnaires » et la montée du mouvement totalitaire islamo-fasciste. A travers l’examen du livre de Carlos L'islam révolutionnaire paru en 2003, l’auteur dresse un constat édifiant. La lecture « sociale » du terrorisme islamiste, avancée comme argument d’excuse, y révèle son insuffisance et parfois même sa complaisance envers un projet politique criminel.

 

D’aucuns se sont offusqués de la parution du livre de Ilich Ramirez Sanchez, alias Carlos, terroriste international arrêté en 1994, aujourd’hui détenu à la centrale de haute sécurité de Saint-Maur-Bel Air. Si cette indignation est toute légitime de la part des victimes d’un meurtrier sans état d’âme, elle ne doit pourtant pas masquer l’intérêt de cet essai-témoignage, deux cent cinquante pages révélatrices de l’état d’esprit d’une nouvelle catégorie de révolutionnaires et de la montée d’un mouvement totalitaire propre au XXIe siècle, articulé entre idéologie marxiste-léniniste et principes de l’islam radical : « L’islam et le marxisme-léninisme sont les deux écoles dans lesquelles j’ai puisé le meilleur de mes analyses ».

S’il est possible aujourd’hui de faire l’hypothèse qu’une structure totalitaire est en train de naître dans la mouvance islamiste, on a là un document de premier ordre pour comprendre la façon dont cette structure fonctionne. [...]

 

 

[lire la suite sur le nouveau site Mezetulle.fr]

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
          Sommaire         Nouveau site Mezetulle.fr
Par Mezetulle
Voir les 0 commentaires

Communauté : musique classique

Bloc-notes
Le volet pédago de la Philharmonie de Paris

par Jorge Morales
En ligne le 13 janvier 2015

 

C’est en réaction à l’article de Dania Tchalik Pédagogie, évaluation et études musicales que Jorge Morales a envoyé un texte à Mezetulle. L’auteur y montre que les entreprises de confusion délibérée entre démocratisation et déculturation ne visent pas seulement les institutions d’enseignement. Elles s’en prennent aussi au public prié de se changer (pardon, de se « décliner ») en « publics », autrement dit de se nier lui-même – car ici le pluriel en dit long sur l’idéologie de segmentation de l’humanité gouvernant sournoisement toute cette bienpensance et sur la politique d’ajustement qu’elle a pour mission de servir.

 

Comme beaucoup, j’attends avec impatience l’ouverture de la Philharmonie de Paris dont la première saison s’annonce passionnante. Sans oublier la très prometteuse et très belle salle conçue par Jean Nouvel. Je me suis procuré à cet effet les brochures du nouveau temple de la musique. L’une d’elles concerne la saison musicale et l’autre les « activités 2015 jeunes, familles, adultes ». La présence, dans cette dernière, d’un langage pieux, pédago et bienpensant est telle que j’ai cru à un pastiche : la novlangue dénoncée par la plume alerte de Dania Tchalik y fleurit à longueur de paragraphe. Il s’agit en effet de la présentation d’une série d’activités « pédagogiques » se déclinant en « projets fédérateurs », en expériences musicales collectives partagées, visant à une « démocratisation culturelle » par le biais d’une pédagogie collective et expérimentale. 

 

[lire la suite sur le nouveau site Mezetulle.fr]

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
          Sommaire         Nouveau site Mezetulle.fr
Par Mezetulle
Voir les 0 commentaires

Bloc-notes
Il y a encore des Bastilles à prendre

En ligne le 12 janvier 2015

 

Au retour de la démonstration de puissance par un grand peuple qui s'est déployé dimanche 11 janvier pour dire son amour de la liberté en rendant hommage à ses héros et ses martyrs, je relisais ce poème de Victor Hugo.

 

Je suivais lentement, comme l'onde suit l'onde,
Tout ce peuple, songeant qu'il était dans le monde,
Certes, le fils aîné du vieux peuple romain, 
Et qu'il avait un jour, d'un revers de sa main,
Déraciné du sol les tours de la Bastille.
Je m'arrêtai : le suisse avait fermé la grille.
(Victor Hugo, "Rêverie d'un passant à propos d'un roi", Les Feuilles d'automne)

 

Oui ce grand peuple a déraciné les tours de la Bastille. Mais suffira-t-il d'un revers de main pour déraciner les Bastilles qu'on voit s'édifier sous nos yeux depuis belle lurette ? Suffira-t-il d'un revers de main pour que les accusateurs bienpensants cessent de plastronner et de faire des leçons de morale progressiste, eux qui ont désigné aux tueurs, d'un index coupable, la cible prétendue "islamophobe" ? [....]

 

[lire la suite sur le nouveau site Mezetulle.fr]

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
          Sommaire         Nouveau site Mezetulle.fr
Par Catherine Kintzler
Voir les 0 commentaires

Bloc-notes
Liberté de conscience et respect de la laïcité

par Jean-Paul Scot
En ligne le 10 janvier 2015

 

Dans ce texte, publié par L’Humanité du 9 janvier, l’historien Jean-Paul Scot rappelle avec fermeté combien la laïcité, qu’il était de bon ton de « ringardiser » il y a peu, est plus que jamais à l’ordre du jour.

 

Mais encore ne faut-il pas confondre la laïcité avec un vague « respect » envers les religions qui vise à bâillonner toute critique, ni avec une prétendue « laïcité européenne » ou « accommodante » qui reviendrait à s’aligner sur de nombreux pays où une législation sur le blasphème est en vigueur.

 

 

[lire la suite sur le nouveau site Mezetulle.fr]

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
          Sommaire         Nouveau site Mezetulle.fr
Par Mezetulle
Voir les 0 commentaires

Bloc-notes
Charlie-Hebdo, pour qui sonne le glas ?

En ligne le 8 janvier 2015

 

Aujourd’hui 8 janvier, après les assassinats visant la rédaction de Charlie-Hebdo, véritable acte de guerre où 12 personnes ont payé de leur vie la liberté de conscience et d’expression, le glas va sonner à la cathédrale de Paris.

Oui, les cloches vont sonner pour des « mécréants ».

 

Car ce qui est le plus persécuté dans le monde n’est pas une foi ni une « valeur », c’est un principe qui conditionne toute foi et toute « valeur », qui conditionne le statut même d’être humain, de sujet autonome : c’est la liberté de conscience. Son corps, sans lequel il n’est rien, c’est la liberté d’expression.

 

Ce principe, tous, qu’ils aient ou non une foi, peuvent le défendre car tous en jouissent, tous en ont besoin. Voilà pourquoi le bonnet phrygien flottait hier soir sur les places publiques dans ces immenses rassemblements spontanés, voilà pourquoi tout d’un coup, dans le monde entier le French bashingsubitement ringardisé, a fait place, en français dans le texte, à la parole libre de dire sa douleur, son indignation et aussi sa ferme résolution de ne pas vivre à genoux.

 

 

[lire la suite sur le nouveau site Mezetulle.fr]

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
          Sommaire         Nouveau site Mezetulle.fr
Par Mezetulle
Voir les 0 commentaires

Bloc-notes. Nouvel article sur Mezetulle.fr
Pédagogie, évaluation et études musicales

par Dania Tchalik
En ligne le 4 janvier 2015

 

Dania Tchalik poursuit son analyse, engagée en 2012 et 20131, des mesures technocratiques qui détruisent délibérément l’idée même d’enseignement dans le domaine de la musique. Il en révèle, sous les oripeaux « pédagogues » et bienpensants, le double langage, la logique marchande, la politique méprisante et asservissante.

 

Et c’est toujours avec humour que sa plume acérée traque la novlangue qui remplace Bach, Beethoven, Debussy et autres valeurs patrimoniales obsolètes par des parcours loisir et des projets transversaux ayant pour vertus principales de ne pas traumatiser les publics et surtout de redéployer les ressources – ce qui est aussi l’occasion de mettre toute une profession (trop élitiste) au pas.

 

 

[lire la suite sur le nouveau site Mezetulle.fr]

 

1 - Voir  : L’enseignement de la musique et la subversion de l’école (30 sept. 2012) et Enseigner ou évaluer ? (25 nov. 2013).

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
          Sommaire         Nouveau site Mezetulle.fr
Par Mezetulle
Voir les 0 commentaires

Bloc-notes
La sénatrice du Bas-Rhin et le Concordat

En ligne le 1er janvier 2015

 

Invitée à France-Info le 30 décembre 2014, Fabienne Keller, sénatrice du Bas-Rhin, secrétaire nationale de l’UMP chargée de l’environnement, s’exprime sur les feux de cheminée, les transports, etc. Entretien plutôt agréable et sans surprise. Mais ce sont les deux dernières minutes, sur un tout autre sujet – à savoir le Concordat-, qu’il fallait écouter.

 

Rien de bien novateur ni de passionnant dans les déclarations de Fabienne Keller. Elle critique sans surprise le PS au sujet de la récente volte-face pour l’interdiction des feux de cheminée à Paris, c’est son « job ».  J’écoute néanmoins car je suis frappée par son aisance, son ton équilibré, la rationalité de ses propos et surtout (cela devient tellement rare) par l’élégance et la correction de son expression dans une langue limpide, fluide, agréable à entendre, débarrassée de bien des clichés et de la novlangue habituelle.
Je ne m’intéresse pas spécialement à ce qu’elle dit, je n’y adhère pas nécessairement, mais je l’écoute avec un certain plaisir, elle se promène et domine les questions.

 

Mais cet ancien maire de Strasbourg, à la fin de l’entretien, est bien obligée d’aborder (on sent qu’elle a décidé d’en parler coûte que coûte) un petit couplet local, particulièrement sur la ville de Strasbourg « parée de ses atours de lumière en ce moment ». Et là, le moyen de ne pas parler du Concordat ? 

 

 

[lire la suite sur le nouveau site Mezetulle.fr]

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
          Sommaire         Nouveau site Mezetulle.fr
Par Mezetulle
Voir les 0 commentaires

Bloc-notes
Grèce. Histoires de dette, de cigales, de fourmis et de cochons

En ligne le 30 décembre 2014

 

 

En 2011 alors que la « crise » grecque battait son plein, Jean-Michel Muglioni offrait à Mezetulle deux articles qu’il me semble plus qu’opportun de réactiver en ce moment.

 

Je les ai regroupés, sous un titre général de mon cru, dans l’ordre chronologique de leur publication initiale, et je les ai publiés « à la Une » du nouveau site Mezetulle.fr qui va très bientôt prendre le relais du présent blog.
C'est l'occasion d'aller visiter ce nouveau Mezetulle, juste avant le lancement définitif qui aura lieu les premiers jours de janvier 2015. Lecteurs fidèles de Mezetulle, je tiens cependant à vous rassurer : le présent blog restera accessible en ligne intégralement.

 

Lire l'article Grèce. Histoires de dette, de cigales, de fourmis et de cochons (deux textes de Jean-Michel Muglioni) sur le nouveau site de Catherine Kintzler Mezetulle.fr

 

Vous pouvez aussi retrouver les publications originales des deux textes sur le présent blog :
- Histoires de dette
- La Grèce et le modèle de la fourmi

 

NB. Les commentaires de ce billet d'annonce sont désactivés. Merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article proprement dit.

 


Accueil
                     Sommaire
Par Mezetulle
Voir les 0 commentaires

Bloc-notes actualité
« Les fêtes de fin d'année » en trois actes

En ligne le 27 décembre 2014

 

 

 La période des fêtes de fin d’année, avec cadeaux et torrents de bons sentiments, est l’occasion pour la presse TV de sortir les « marronniers » habituels. On connaît les épisodes par cœur, il suffit de les rassembler pour obtenir un scénario en trois actes. En voici deux versions - elles ne sont pas incompatibles et en général on a droit aux deux.

 

Version classique

 

Acte 1. On se fait plaisir. Tout le monde se rue dans les magasins, essayant de dépenser un maximum d’argent. Reportages paillettes : vitrines, marchés de Noël. Eloge des petits boulots intermittents dans les magasins. Interview du consommateur de dernière minute, hilare au spectacle de sa propre détresse : « J'sais pas quoi prendre ». Lecture de lettres au Père Noël, interview de parents désemparés « ils veulent ça, mais c'est en rupture de stock... »

N’oublions pas la scène bienpensante : mais si, tout le monde peut suivre le mouvement ! Ne pleurnichez pas, voici quelques conseils avisés pour budgets restreints « il n’y a pas de raison, on peut se fait plaisir de toute façon, vous voyez bien que le bonheur c’est une question de mentalité. ».

 

Acte 2. Le vivre-ensemble. Recettes de cuisine. Art de l’emballage cadeau et du dressage de table (« on peut faire très bien pour quelques euros »). Reportages dans les cuisines de grands restaurants et chez les particuliers. Reportages ibidem (on peut ajouter un foyer de personnes âgées) sur le déroulement du repas de fête. Cet acte peut s’allonger à volonté avec : décoration de sapins, éloge du job intermittent de Père Noël, petit enfants interviewés disant exactement ce qu’on attend d’eux - « c’est génial », « c’est trop bien » (faire parler de préférence ceux qui ont un minimum de vocabulaire, car « c’est juste craquant »).

Scène bienpensante : ne vous disputez pas avec votre belledoche, et prévoyez un conducteur sobre.

 

Acte 3. L’art d’accommoder les restes en se sentant coupable. Que faire du contenu du frigo sans avoir la nausée ? Liste des pharmacies de garde vendant du bicarbonate de soude. Conseils pour faire seulement la moitié de votre jogging le lendemain du réveillon. Scène de revente de cadeaux sur e-bay.

Scène dernière : et puis vous êtes des gros salauds, vous croyez vraiment que tout le monde peut se faire plaisir comme vous en raclant le fond d’un porte-monnaie ? Est-ce que vous vous rendez compte de l’indécence qu’il y a à manger du foie gras alors que tant de démunis vous environnent ? Ajout écolo : et les canards torturés, vous y avez pensé ?

 

 

 

Version pour ceux « qui ont la chance d’aller faire du ski pendant les fêtes »

 

 

Acte1. On vous attend. Insoutenable angoisse météo.

  • Hypothèse a : il n’y a pas de neige. Comment les stations de sport d’hiver vont-elles faire leur chiffre d’affaires ? Comment c’était les années précédentes (et surtout à combien se montaient les recettes) ? Petite parenthèse sur le réchauffement climatique. Heureusement il y a les canons à neige et les jacuzzis. Reportages sur les investissements locaux, sur les super jobs intermittents que tout le monde envie. On peut allonger cet acte par des sujets sur la préparation physique du skieur.
  • Hypothèse b : il y a de la neige. Reportages dans les stations où on se frotte les mains, ça promet d'être une belle année. L'angoisse météo se reporte sur la trouille que vous pourriez avoir à l'idée de prendre votre voiture sur le verglas : achetez des équipements spéciaux et allez-y coûte que coûte. On peut placer aussi bien : jacuzzis, jobs intermittents, préparation physique...

 

Acte 2. Le plaisir du compact humain. C’est merveilleux : des heures et des heures d’embouteillage pour parvenir aux stations, (c’est comme l’été sur l’autoroute, on se sent vraiment en vacances). Interviews de conducteurs hilares dans les bouchons, puis en train de poser des chaînes à neige avec une notice trempée entre les mains.
Une fois sur place, c’est merveilleux, on fait la queue pour les remonte-pente, les bistrots bourrés de monde écoulent des sandwiches hors de prix (c’est comme l’été sur les plages et les terrains de camping, on se sent vraiment en pleine nature). Interviews de skieurs béats sur fond de foule descendant précautionneusement une pente en combinaison flashy. Ils disent exactement ce qu’on attend d’eux « c’est juste super », « c’est juste génial », « rien que du bonheur », « on est tellement mieux ici à faire la queue que dans ces saloperies de grandes villes ».

 

Acte 3. Vous n’aurez aucun mal à l'imaginer en vous inspirant de l’acte 3 de la pièce précédente.

Allez, je vous aide : vous êtes des gros salauds à claquer votre pognon en essence et en forfaits, à vous entasser à dix dans un studio, alors que... et en plus vous vous cassez une jambe ça coûte cher à la Sécu.

 

 

Je viens de recevoir un sms : « Votre magasin XXX sera ouvert exceptionnellement demain dimanche ».

 

 

Voir les règles de publication des commentaires.


Accueil
                     Sommaire
Par Mezetulle
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Bloc-notes
Une France intolérante et obsédée par les religions : deux mythes

En ligne le 19 décembre 2014

 

Un sondage et un rapport récents permettent de prendre quelque distance avec deux mythes complaisamment répandus : celui d’une France où le fait religieux serait une norme sociale jouissant d’une appréciable notoriété, celui d’une France intolérante ou, plus particulièrement, « islamophobe ».


A lire et à entendre bien des médias, ainsi que bien des « décideurs », les questions religieuses obsèdent les esprits des Français. Rares sont les jours sans piqûre de rappel dans les médias et les discours d’« experts » au sujet de l’importance des religions.

 

On entend, sans trop y prendre garde, des expressions comme « religion majoritaire », « première, deuxième religion de France ». Ces expressions, banalisées et isolées de toute explication, prennent une valeur absolue qui surdimensionne la place et le rôle de l’attitude religieuse qu’il ne faudrait surtout pas minimiser ou trop critiquer. Leur effet (voulu ?) sur l’opinion est à rapprocher de l’imposture légale par laquelle sont présentés les résultats des élections où ne sont pris en compte, dans le calcul des pourcentages, que les suffrages exprimés.

Dans un état d’esprit voisin, il n’est pas rare d’entendre que la France, particulièrement investie dans les questions religieuses au point qu’il s’agirait d’une obsession, serait allergique à l’expression des religions et supporterait mal l’appartenance religieuse : en bref, il n’y aurait pas plus intolérants que la France et ses habitants !

 

Autant d’idées fausses et complaisamment répandues au profit d’un mythe antirépublicain dont les adeptes sont, eux, particulièrement allergiques à toute expression de non-appartenance qu’ils ont vite fait de convertir en obsession et en hostilité envers « la » religion.

 

 

Un sondage mené en novembre 2014 par Sociovision remet les pendules à l’heure s’agissant de l’importance des religions, notamment en ce qui concerne l’engagement personnel des Français. Pour aller vite et vulgairement : une très grande partie des sondés s’en fiche royalement. De sorte que, pour pasticher les expressions admises, on pourrait dire que la « première religion » en France est plutôt l’indifférence aux religions, quand ce n’est pas l’athéisme déclaré.

Selon ce sondage,

  • 46% des Français se déclarent « rattachés à une religion ou pratiquants » (10% de « pratiquants » et 36% de « croyants qui ne pratiquent pas ») ;
  • 14% se déclarent « rattachés à une religion sans être croyants » ;
  • 39% déclarent n’être « rien de tout cela »... ça fait beaucoup !

Quant à l’analyse plus fine de l’appartenance religieuse, on découvre que l’islam est quantitativement faible (6%), la pyramide des âges et la proportion de pratique réelle y étant plus dynamiques que pour le catholicisme qui apparaît comme une religion vieillissante .

 

Quelle disproportion avec l’inflation de discours relatifs à l’islam et à son importance, que selon les uns on « stigmatise » dès qu'on émet la moindre critique, et qui selon les autres serait proche de « l’invasion » ! Où l’on voit bien que les uns comme les autres adoptent le même fonds de commerce. Position d’autant plus fantasmatique qu’elle s’acharne à faire comme si ces 6% de musulmans déclarés étaient tous unifiés autour des courants les plus rétrogrades de cette religion, comme s’il n’y avait pas plus différent d’un musulman qu’un autre musulman, comme si toutes les musulmanes portaient le voile, etc.

[On peut consulter l’intégralité du document en suivant ce lien et le télécharger aussi ici ].

 

Quant à la prétendue « islamophobie », elle est bien plus à mettre sur le compte de l’indifférence d'un grand nombre de Français à toute religion que sur une hostilité particulière qui peut certes exister. L’indifférent s’agace d’autant plus qu’il ne cesse d’entendre un discours inflationniste qui « gonfle » l’importance des religions en général, de l’islam en particulier et, à l’intérieur de celui-ci, de sa fraction la plus rétrograde, au mépris de la réalité.

Mais les musulmans et les personnes de culture musulmane aussi peuvent s’agacer pour les mêmes raisons et tout aussi légitimement. N’auraient-ils pas droit à l’indifférence ? Qu’on leur lâche les basques ! Qu’on cesse de convoquer, pour les représenter et capter leur parole, tout ce que l’islam a de plus réactionnaire, relayé à grand bruit par la bienpensance multiculturaliste qui sur ce plan ne diffère de l'extrême-droite que par l'inversion du signe accolé à cet intouchable que serait l'islam ! 

 

 

Ce qui nous amène à la seconde question, au second mythe : cette sécularisation massive, qui se conjugue avec une législation laïque, est-elle un indice d’intolérance ?

Une étude très récente issue de l’International Humanist and Ethical Union, intitulée The Freedom of Thought Report 2014, se penche sur l’ampleur et la « légalité » des discriminations religieuses dans l’ensemble du monde, pays par pays. Elle a ceci d’intéressant qu’elle ne prend pas simplement en compte la discrimination envers les religions au sens strict (question de la liberté religieuse) mais aussi celle qui vise, dans de très nombreux pays, les non-croyants et les athées (question de la liberté de conscience).

On peut la télécharger intégralement en suivant l’un de ces liens:

http://ahp.li/3b9888a3b3a3a2d5083a.pdf

https://drive.google.com/file/d/0B3gXFZt5sXX1aDJLblBMbjBxd0E/view?pli=1 .

 

L’étude se penche à la fois sur la législation et sur les pratiques sociales. Elle met en place des critères critiques variés, par exemple « Existe-t-il une religion officielle ? » ; « L’incroyance est-elle dépréciée ? » ; « Y a-t-il une législation sur le blasphème ? ». L’ensemble, réuni en des tableaux commentés pays par pays, aboutit à une sorte de notation exprimée par des couleurs et une appréciation en 5 degrés (je les laisse ici à toute leur saveur en anglais, car cela reste parfaitement intelligible pour les francophones) :

  • Noir : « Grave violations »
  • Rouge : « Severe discrimination »
  • Orange : « Systemic discrimination »
  • Jaune : « Mostly satisfactory »
  • Vert : « Free and equal »

Les critères sont expliqués p. 18 et suivantes de l’étude.

 

On sera peut-être étonné d’apprendre que l’Allemagne et l’Italie se classent dans le rouge, au même niveau que l’Algérie, la Pologne, la Russie, la Chine, la Nouvelle-Zélande, entre autres. Pas très brillant, et plutôt moins bien que l’Espagne, le Canada, le Brésil et le Royaume-Uni qui, très médiocrement malgré tout, atteignent un modeste orange .

Quant aux vénérés « pays du Nord », hum, à part la Norvège en jaune (qui rappelons-le a aboli en 2012 une législation rendant la pratique religieuse obligatoire pour les luthériens), ce n’est guère mieux : rouge pour le Danemark, orange pour la Suède et la Finlande.

 

La France, de son côté, atteint un honorable jaune – au même niveau que les USA ou le Japon.

Mais qu’est-ce qui l’empêche d’obtenir le très rare « vert » de la Belgique et les Pays-Bas ?

Il faut lire de près la petite case jaune du tableau p. 496 - et le commentaire qui suit, p. 496-97.

Ce qui fait obstacle à la liberté de conscience en France, c’est la législation discriminatoire de l’Alsace-Moselle et de certains territoires d’Outre-mer. Un motif analogue vaut aussi un « jaune » aux USA, car certains États y interdisent les fonctions officielles aux athées.

On notera cependant que le nombre de critères « jaunes » est plus important pour les USA qui en comptent trois (p. 206) que pour la France qui n'en a qu'un (il n'en faudrait aucun pour passer au vert).

Le commentaire de la situation française se poursuit p. 497 : que penser de l’interdiction du voile intégral ? Ce n’est en rien une discrimination car toutes les tenues couvrant intégralement le visage sont concernées, et cela pour des motifs d'ordre public.

 

Regardons à présent le glorieux « vert » obtenu par les Pays-Bas. Il est tout récent, ce pays ayant aboli sa législation sur le blasphème en décembre 2013. C'est très intéressant.

 

 

Ce qui menace la liberté de conscience en France, donc, ce n’est pas une laïcité prétendue « liberticide » contre toute évidence – aucune mesure ne produit autant de liberté à cet égard que la laïcité : elle est faite pour cela. Ce qui menace la liberté de conscience, c’est au contraire que la laïcité n’est pas suffisamment respectée et étendue sur l’ensemble du territoire. C'est l'inflation du discours encensant le fait religieux comme universel et qui encourage par là chacun à s'y inscrire. C'est le peu de considération dont jouit, dans ces discours, la non-appartenance, quand elle n'est pas accusée d'être une source de discrimination : car les apôtres du communautarisme n'hésitent pas à mettre le monde à l'envers ! C’est l’existence surannée d’un droit local, et le discours complaisant qui le présente comme un modèle de modernité.

 

 

Voir les règles de publication des commentaires.


Accueil
                     Sommaire
Par Catherine Kintzler
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Les annonces

 

24 janvier 9h00. Le Livre Penser la laïcité est en cours de réapprovisionnement. Des revendeurs opportunistes le proposent en ligne à plus de 50 euros. Il suffit d'attendre quelques jours pour un retour au prix normal de 22 euros.

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnés à la Lettre : les transferts d'inscription ont commencé le 22 janvier. Ils demanderont environ 3 semaines. Il se peut qu'une notification d'article vous soit envoyée en double... avec mes excuses !

 

Interventions CK et revue médias

(Après janvier 2015 : voir la suite de l'agenda et de la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr)

Publication CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)

La revue: articles de fond

La revue contient 333 articles

Les 20 derniers publiés (liste figée le 1/01/2015 - suite sur le nouveau site)

Sommaire thématique de la Revue

Liste chronologique des articles


Quelques "classiques"

Contact

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.

Vu ou lu sur le web

 

Abonnement Flux RSS

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés