1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 08:18

Bloc-notes
Retour au méridien de Paris

En ligne le 1er avril 2010


Voltaire dans ses Lettres anglaises en célèbre la naissance, due aux premières mesures de l'abbé Picard en 1669. Denis Guedj lui consacra naguère un roman La Méridienne (Robert Laffont, 1997). Abandonné depuis 1884, le méridien de Paris va très probablement redevenir la référence-origine pour la mesure des longitudes.

Rappelons brièvement de quoi il s'agit.

La «méridienne» de France est constituée de l'ensemble des éléments déterminant la position géographique du méridien de Paris sur le territoire national. Le méridien de Paris passe par le centre de l'Observatoire de Paris et traverse la France du nord au sud, sensiblement de Dunkerque à Perpignan. Sa construction a commencé en 1669, deux ans après la fondation de l'Observatoire de Paris, sur un arc reliant Paris et Amiens; à cette occasion, l'astronome Jean Picard (1620-1682) a créé les instruments et les méthodes de la géodésie astronomique et a obtenu la première valeur précise de la longueur du rayon terrestre.
La méridienne est achevée en 1718, grâce à Jean-Dominique Cassini (1625-1712), premier directeur de l'Observatoire, à son fils Jacques Cassini (1677-1756), et à Philippe de la Hire (1640-1718). Révisée en 1739)1740 (par l'abbé La Caille, Cassini de Thury et Maraldi), elle est remesurée en 1792-1798, à la demande de la Convention, par Delambre  et Méchain, afin de servir de base à la détermination de la longueur exacte du mètre (en 1799), défini comme la dix millionième partie du quart du méridien terrestre. C'est à partir de cette détermination que fut construit le «mètre étalon» déposé au pavillon de Breteuil à Sèvres, et détroné aujourd'hui par les mesures extrèmement précises des longueurs d'ondes atomiques effectuées au laboratoire. Arago et Biot prolongent ultérieurement les mesures de Delambre et Méchain jusqu'aux Baléares. (document Observatoire de Paris)


Le méridien de Paris fut finalement abandonné en 1884, sous la pression anglaise, et c'est le méridien dit de Greenwich qui lui fut préféré. On dit que en contrepartie, les Anglais s'engagèrent à adopter le système métrique.
Ce retour qui rend justice à l'histoire sera annoncé aujourd'hui 1er avril par une conférence géographique internationale réunie... à Greenwich. Il demandera un déplacement appréciable des mesures puisque la longitude actuelle  Est 2° 20' 14" va devenir la longitude zéro. Une modification qui, grâce au système informatisé fonctionnant par satellites (alimentant notamment les systèmes GPS), pourra être effectuée sans difficulté et sans trop perturber la navigation tant terrestre que maritime et aérienne. Pas plus compliqué qu'un changement d'heure - qui sera aussi nécessaire puisque les fuseaux horaires devraient être eux aussi légèrement décalés.
Mais pour les cartes imprimées, c'est une autre affaire.... plutôt juteuse car il va falloir réactualiser le quadrillage longitudinal dans les nouvelles éditions, une opération qui demandera du temps, finalement assez peu coûteuse pour les éditeurs - tels l'IGN - mais qui va obliger les usagers à se rééquiper.
Et dire que Mezetulle vient juste de compléter sa collection de cartes de randonnées ... avec des anciennes éditions !

Accueil                     Sommaire

Partager cet article

Repost0

Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.