8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 16:41
Bloc-notes
Voile intégral, cagoule : quelle différence ?

En ligne le 8 février 2010

Les atermoiements ordinaires d'un certain progressisme bienpensant (1) sont fortement relativisés (oups, j'allais écrire balayés et ridiculisés, c'est trop !) par deux lignes laconiques inspirées d'une dépêche AFP du 6 février, reprises sur tous les médias durant le week-end :
Deux braqueurs revêtus d'un voile intégral on fait irruption dans un bureau de poste à Athis-Mons samedi 6 février vers 10h30 et se sont emparés de 4500 Euros sous la menace d'un arme. Ils se sont enfuis à pied avec leur butin.

Comme l'ont ironiquement bien noté quelques organes de presse, le voile intégral a été en l'occurrence plus efficace qu'une cagoule trop suspecte : c'est en effet grâce à lui que les malfaiteurs ont endormi la vigilance des employés et se sont fait ouvrir le sas de l'établissement... Voilà une différence entre niqab et cagoule ! Gageons qu'elle sera à présent bien réduite.

Bien entendu, certains ne manqueront pas de suggérer une manipulation qui tombe au bon moment (les employés et usagers du bureau de poste en question apprécieront...). Mais même dans cette hypothèse, le test grandeur nature n'en demeure pas moins valide. Reproche-t-on à une firme informatique qui vend des antispyware d'employer des hackers pour tester les failles des logiciels, ou à un fabricant de coffres-forts de recourir à l'habileté d'ex-cambrioleurs pour mettre ses produits au point ?

Mezetulle rappelle que l'argumentation développée dans ses colonnes en faveur d'une interdiction du voile intégral a mis en avant cette similitude aveuglante entre celui-ci et une cagoule, et a écarté les motifs de laïcité et de dignité des femmes : voir notamment l'article Burqa et niqab au-delà du masque et celui de Marie Perret (UFAL) Légiférer sur le voile intégral, oui, mais pas au nom de la laïcité.
  1. On savourera notamment l'élégance de l'avis plus que nuancé de la CNCDH, sans parler des marchandages et de l'énorme couac de la mission dite "Gérin" dont il a été question récemment sur Mezetulle. Voir aussi sur ce blog l'article Pour lutter contre l'intégrisme, faut-il baisser les bras ?
Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

Arbiter-Elegantiarum 28/02/2010 01:08


"Et du même coup je me demande si vous n'êtes pas encore... trop gentille, là où vous rappelez que le NPA traite la société française comme un patchwork de "communautés". Car enfin, sauf erreur de
ma part : Besancenot identifie ici les originaires de certains pays à la religion. Or il n'accepterait pas d'entendre dire que être français/e,
c'est comme, être catholique. Serait-ce à dire que la religiosité est bonne pour les originaires du Maghreb etc., mais pas pour les white caucasian
males qui ont lu depuis belles burettes les oeuvres complètes de Léon ?"

Je pense qu'il ne s'agit pas d'un amalgame mais d'un raccourci : BESANCENOT, tout postier qu'il est, est plus finot que sa tête de lapin imbécile et revendicateur ne donne à le penser. Il ne traite
pas le sujet des maghrébins/français d'origine maghrébine non-musulmans ou mulsulmans républicains, non pas parce qu'il ne croit pas en cette catégorie de personnes, mais parce qu'elle ne pose pas
de problème. Pas de problèmes identitaires, du moins. Il me semble que nous sommes face à une métonymie inélégante plus qu'à une erreur de fond.

Par ailleurs, ces parallèles complaisants entre la France et le monde arabe, entre le catholicisme et l'Islam (les Islams, d'ailleurs) m'irritent au plus haut point. La France c'est 4.2% de
messalisants catholiques selon l'Eglise elle-même, qui s'appuie sur l'IFOP. Est-il vraiment besoin de détailler les chiffres sur la distribution (et surtout les formes) de l'Islam dans tous les
pays du Maghreb ? La situation n'a rien à voir des deux côtés, alors mettons un terme à ces comparaisons boîteuses.

AE


luc 15/02/2010 10:22


Bonjour. Dans une interview assez nulle, parue dans le Monde la semaine dernière, le grand stratège Besancenot déclarait sans se démonter :

"on cherche à avoir un parti qui ressemble à la société. C'est Jamel Debbouze qui disait ça : "Le visage de
la France est en train de changer et bizarrement il ressemble de plus en plus au mien."

Et du même coup je me demande si vous n'êtes pas encore... trop gentille, là où vous rappelez que le NPA traite la société française comme un patchwork de "communautés". Car enfin, sauf erreur de
ma part : Besancenot identifie ici les originaires de certains pays à la religion. Or il n'accepterait pas d'entendre dire que être français/e,
c'est comme, être catholique. Serait-ce à dire que la religiosité est bonne pour les originaires du Maghreb etc., mais pas pour les white caucasian
males qui ont lu depuis belles burettes les oeuvres complètes de Léon ?


DM 10/02/2010 15:41


Comment interprétez-vous la polémique autour de la candidate NPA que l'on dit voilée, mais qui au vu des photos publiées porte simplement un foulard dans les cheveux, qui ne lui cache aucunement le
visage ? (Ce foulard semblable au fichu que portaient encore récemment bon nombre de personnes âgées et est assurément moins masquant que les coiffes enveloppantss que portent les femmes dans
les pays arabo-musulmans « stricts », quand elles ne sont pas voilées.)


Catherine Kintzler 10/02/2010 18:53


Je me permets d'abord de vous signaler l'analyse de Caroline Fourest :
http://carolinefourest.wordpress.com/2010/02/09/npa-nouveau-parti-antifeministe/

Le pb ne vient pas de ce que cette personne porte un couvre-chef, mais de ce qu'elle le revendique explicitement comme signe d'appartenance religieuse.
Sur le plan formel, à ma connaissance aucune loi n'interdit la signalétique religieuse pour les candidats - ils sont dans ce que j'appelle "la société civile". Il faudrait alors poser plus
nettement la question à cette personne : si elle était élue (et donc participant alors à un organe inclus dans le domaine de la puissance publique), consentirait-elle à abandonner cette
signalétique? Besancenot a répondu pour sa part que ça ne le gênait pas, ce qui montre soit qu'il n'a pas réfléchi à la laïcité, soit qu'il est antilaïque. On a fait remarquer que l'abbé Pierre
siégeait en soutane, et que Christine Boutin a brandi une Bible dans l'enceinte de l'Assemblée nationale, mais ce n'était pas du tout normal, et une erreur n'est pas un motif pour en commettre une
autre.
Au-delà de la question de forme, il y a la question politique : il semble que le NPA traite la population française comme un patchwork de "communautés" séparées et qu'il considère qu'une campagne
électorale doit "drainer" des "catégories de population" (qui sont en l'occurrence bien éloignées d'une analyse de classe pourtant par ailleurs revendiquée par le NPA) en affichant ainsi des signes
d'appartenance. Drôle de thèse pour un parti qui se veut émancipateur que d'entériner ainsi des catégorisations coutumières religieuses...


Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.