13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 23:53
Bloc-notes
Noël Mamère désavoué par sa suppléante

En ligne le 13 février 2010

« Je refuse qu’une élue - en l’espèce moi-même - soit présentée, réduite à une appartenance religieuse, bafouant ainsi le principe de la laïcité. »
Ce sont les propos bien sentis qu'écrit sur son blog Naïma Charaï, suppléante de Noël Mamère, après que celui-ci l'eut,
dans l'émission Pile et face de la Chaîne parlementaire du 28 janvier dernier, présentée comme musulmane et opposée à une loi interdisant le voile intégral.

Après avoir vivement critiqué les propos réducteurs et instrumentalistes de N. Mamère, comme si la sonorité d'un nom ou une apparence devait automatiquement vous classer dans une « communauté », et comme si le travail d'un élu était de faire valoir des appartenances afin de ratisser les voix desdites communautés, Mme Charaï rappelle qu'elle est en outre favorable à l'interdiction du voile intégral ! Elle demande donc à Noël Mamère de retirer ses propos, l'invitant à « ne plus parler à sa place ».

Effectivement, Mezetulle a voulu en avoir le coeur net et est allée voir la vidéo de l'émission en question, voici la retranscription exacte des propos du député de la Gironde  (14e minute et suiv.) :
J'ai même une suppléante dans ma circonscription qui est musulmane ; elle ne demande pas de loi sur la burqa parce qu'elle dit, comme je le dis, et nous sommes nombreux à le répéter, que cette loi c'est une manière de stigmatiser sa religion.
OK, on peut volontiers imaginer que Noël Mamère ait de la sympathie pour le communautarisme et quelque antipathie pour la laïcité et la république. Mais croire qu'il pousse le bouchon jusqu'à dire des choses fausses, ah là là, c'est le noircir trop tout de même, vous ne trouvez pas ? En parlant d'une musulmane, il doit sûrement parler de quelqu'un d'autre, une vraie de vraie de chez les vrais qui ne fait pas de manières devant le voile même intégral, une dont on doit supposer doctement qu'elle représente la communauté qu'on lui attribue d'office, et qui sera de préférence solidaire des intégristes : n'est-ce pas ce qu'on lui demande quand on est bien bon de la prendre sur une liste ?
Et puis même, où on va si les suppléantEs se mettent à dire autre chose que ce que dit le chef ?

Lire l'article sur le blog de Naïma Charaï
La vidéo de l'émission Pile et face (La Chaîne parlementaire) du 28 janvier 2010.
Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

lou 19/02/2010 20:54


 
Il en faut toujours une... Quand il y en a une, il n'y a pas de problème, etc.(adapté de Brice Hortefeux, qui a le sien)

Le Pen a toujours eu le sien.
Sarkozy recrute dans la diversité (vous aimez bien ces néologismes sémantiques, non ? : - )
Besancenot a la sienne : il n'a pas prononcé ses voeux dans une communauté religieuse.

Le problème c'est qu'il serait temps pour les unes et les uns de fonder leur propre projet politique : s'il nous convient, ils seront élus.

Catherine, là je suis sérieux, si vous vous couvrez la tête comme le demande Saint Paul, je crée une liste et je vous inscris en première ligne.
Gare à vous si dans un talk-show vous évoquez mon Stetson qui n'est aucunement un signe d'obédience au gouvernement américain.
[moi, je n'écris pas OK, au moins]

Merci à vous de vos petites notes.
Et de votre gentillesse.
Aïe ! j'ai trahi un secret.
 


annette 15/02/2010 16:06


Il m'en a fallu, de la patience, pour visionner cette vidéo! Aurais-je dû? La colère et la rage sont néfastes à la santé, dit-on ...
Pourquoi faut-il qu'assez souvent, les personnes invitées sur un plateau, et qui ont à défendre des positions logiques, réfléchies, sincères, se trouvent confrontées à des mauvais joueurs,
démagogues, habiles à détourner le débat à leur profit et à noyer le poisson?

(Je me rappelle un "Ce soir ou jamais", avec une confrontation sur la Laïcité, où vous vous trouviez, Catherine, et où un certain J.C.Guillebaud a monopolisé la parole avec aplomb - je me rappelle
un R.Redeker totalement démuni devant deux hommes - leurs noms m'échappent ... l'un d'eux n'était-il pas R.Bohringer ?)
Monsieur Mamère a été parfait en ce sens : à l'aise, sûr de lui, connaissant sa leçon par coeur, le sourire aux lèvres, légèrement méprisant à l'égard de son interlocuteur, allant jusqu'à
l'empêcher de parler, l'interrompant au point de déstabiliser monsieur Debré! Ce malheureux s'est trouvé face à un adversaire narquois, et, je le déplore, n'a pas su se défendre de façon
constructive devant la mauvaise foi de son vis-à-vis. Honnêteté? manque de préparation? trop de confiance en ses convictions? Il a perdu pied, et de nombreux arguments opposables à N.Mamère ne lui
sont visiblement pas venus à l'esprit.
Si j'ai bien compris, l'émission est basée sur un temps de parole égal entre chacun?
Nous en étions loin, je crois, N.Mamère étirant complaisamment ses interventions alors que Bernard Debré se voyait "voler" son temps de parole du fait de sa maladresse.
Heureusement que je fais partie de ceux qui ne s'en laissent pas conter, mais je regrette tout de même que B.Debré n'ait pas fait preuve de davantage de pugnacité!

J'ai visité également le blog de Naïma Charaï, et suis restée effarée devant certains commentaires (j'en ai ajouté un, à mon tour, n°24  je crois). Un espoir malgré tout : les commentaires
insanes et communautaristes sont une petite minorité, comparés à ceux qui complimentent madame Charaï et la soutiennent.

Aurons-nous bientôt la synthèse du "grand" débat sur l'Identité Nationale?
En sortira-t-il un niveau de réflexion élevé ... ? (Hemm ...)


Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.