20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 17:51

Bloc-notes actualité
Mourad Boudjellal :
une déclaration d'amour à la France, à Paris, à l'universel

En ligne le 20 juin 2014

 

Lectrice du Parisien, je tombe il y a presque un mois sur une magnifique interview de Mourad Boudjellal, président du Rugby Club Toulonnais. C’était dans un « Communiqué » sous la forme d’un supplément de 12 pages (inséré dans l’édition du Parisien du 27 mai 2014), consacré à la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 et publié par l’Association Avant Garde Paris 2004

 

 

Je me félicite d’avoir conservé l’exemplaire « papier » de ce fascicule, car je n’ai pas réussi à trouver le texte de l’itw sur le site du Parisien. On trouve la photo de la page sur le site d’Avant Garde Paris 2024 , mais c’est très difficile, pour ne pas dire impossible, à lire ! Je vous livre ci-dessous quelques passages significatifs de l’interview : on boit du lait. Notons que que cet entretien a été publié entre la victoire du RCT en Coupe d’Europe de rugby (24 mai) et celle en Top 14 (Bouclier de Brennus remporté le 31 mai).

 

 

Au sujet de la France:

« Dans la culture mondiale qui se met en place, la France a quelque chose d’essentiel à donner. Elle a toujours porté dans l’Histoire les grandes idées, elle en est la représentante. La France est une référence pour le monde, nous avons une responsabilité, et chacun doit se le rappeler.  »

[…]

« Je réfléchis souvent à ma chance d’être Français. A priori, je n’ai pas à être fier de moi pour ça, parce que moi je n’y suis pour rien au départ. En revanche, j’aurai le droit d’en être fier si j’ai contribué à maintenir cet héritage et si j’en suis digne. »

 

Au sujet de Paris et d’une éventuelle candidature qui associerait un bon nombre de villes « en région » :

« Paris, c’est la France. C’est à Paris d’être candidate. Paris est dépositaire de l’Histoire du pays, mais l’Histoire appartient à tout le monde.

Chaque région apporte sa spécificité et c’est cette diversité qui fait la France. Voilà pourquoi votre idée d’associer des villes devenues proches à travers les transports rapides est essentielle. Cette prétendue hostilité de la province envers Paris est devenue du folklore, et encore. Elle sert à exprimer d’autres amertumes. Il n’y a personne qui n’aime pas Paris. […] Le rugby est, dit-on, un sport de clocher, eh bien je vais partout et je peux vous dire : tout le monde a envie de Paris. Peut-être pas pour y vivre en permanence […] mais on est heureux que Paris existe. Paris est à chacun, on en est fier. »

 

Au sujet de la conception de la candidature :

« Les JO sont un acte politique majeur. Ils peuvent réaffirmer, renforcer l’identité nationale autour de cette responsabilité mondiale. […]

« Le sport peut être un facteur d’intégration. […] Ne ratons pas l’occasion, avec les JO, d’accélérer les choses, et de contrer les idées reçues dont certaines ne sont même pas des opinions mais des délits ou des crimes, comme le racisme. […] Un des trucs dont je suis content, c’est qu’à Toulon, aujourd’hui, avec le succès de l’équipe de rugby, c’est plus difficile de dire « sale arabe ». […]

« Les grands projets créent du lien. Mais à la condition d’un contenu fort. Pour le contenant, pas de souci, c’est Paris et la France, c’est le plus beau du monde. Mais le contenu sera décisif. On nous attend sur le message, pas sur le feu d’artifice. Cette vision, c’est d’abord de n’exclure personne. »

« On dit qu’une candidature ça coûte 100 milions ? Franchement pour fédérer le pays et donner du plaisir à tous, moi je dis que c’est cadeau. »

 

Mourad Boudjellal, on se régale à vous lire. On se régale à voir jouer le RCT. Et en plus ils gagnent ! Exactement ce qu’il faut faire.

  Voir les règles de publication des commentaires.

 


Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

Incognitototo 22/06/2014 02:08


Chère Mezetulle,

"Éduquer" le corps ou l'esprit, c'est pas la même chose... et très franchement quand je vois la misère intellectuelle et morale de certains jeunes, je n'ai personnellement absolument aucun doute
sur les "priorités"... et ce d'autant plus que la façon dont le sport business s'est emparé de tout un secteur humain est tout aussi détestable que ce dont les "lois du marché" sont capables -
notamment pour flatter et favoriser les plus primaires instincts humains à seule fin de consommations ; sans oublier que ce sont les mêmes "instincts" qu'un parti comme le FN sait exciter et
récupérer pour augmenter son audience - dans les autres secteurs économiques...

À quand des jeux olympiques de l'esprit qui enthousiasmeraient les foules ? Qui ne soient pas l'élitiste Prix Nobel, dont plus aucun Français ne retient les noms des récipiendaires, tant cette
"manifestation" est devenue "confidentielle"...

Non, je ne mets pas sur le même plan ce qu'on doit faire pour la culture et la recherche (qui sont pour moi des priorités absolues) et ce qu'on soit faire pour le sport... que chacun peut
pratiquer sans avoir besoin d'aides de l'État (sauf bien sûr en équipements).

Cela dit, je ne remets pas en cause les nobles intentions de Mourad Boudjellal... je suis juste sceptique quant à sa conception de ce qui fédère "l'identité" d'un peuple et permet
l'intégration...

P.-S. : Cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu un "désaccord" (pas très grave quand même), mais peut-être que votre amour du rugby obscurcit votre approche...

Mezetulle 22/06/2014 17:39



Je ne nie pas vos arguments !


Je voulais seulement souligner que l'accès à l'universel dont Boudjellal fait état passe effectivement par le sport. Ce n'est pas à négliger, pourvu que cela s'accompagne de ce qui va avec, à
savoir l'éducation et la culture. Ce dont, il faut le remarquer, les rugbymen ne sont pas dépourvus : en tout cas, c'est un sport dans lequel il est bien vu d'être intelligent, cultivé et
raffiné.


Il y a un moment où éduquer le corps et éduquer l'esprit sont des processus convergents. Notamment en ce qui touche l'estime de soi et la valorisation de l'excellence. Exalter la seule excellence
physique et sportive est profondément destructeur, aussi bien pour celle-ci (comme vous le soulignez à juste titre) que pour l'excellence intellectuelle qui se trouve rabaissée.


J'ai la faiblesse - et la naïveté - de prendre du plaisir à voir les "gamins des quartiers" (comme disent les pédagogos) s'envelopper du drapeau tricolore les soirs de matches où la France a
brillé. Ils ne demandent qu'à être fiers, aussi, de la recherche scientifique, des jardins à la française et de l'alexandrin classique : mais l'idéologie anti-intello et pédago leur refuse
l'accès à cela sous prétexte que ce serait élitiste et "stigmatisant"... si seulement on exaltait l'orthographe, les maths, la littérature, etc. comme on exalte le foot !



Incognitototo 21/06/2014 03:42


Oui, on peut se réjouir d'un tel élan "patriotique"... sauf que sur le fond, pour le coup, je suis personnellement totalement opposé aux JO à Paris... pour au moins trois raisons
:
- Paris est déjà devenu totalement invivable pour ceux qui y travaillent et je n'ose imaginer ce que ça serait avec des travaux et des aménagements en plus...
- c'est combien de milliards déjà le coût de JO ? Mourad Boudjellal ne préférerait pas que tout cet argent soit utilisé pour apprendre à lire, écrire, compter et penser pour tous les jeunes ?
Plutôt qu'à canaliser leur testostérone sur des affrontements guerriers et les faire rêver sur les sunlights de la société du spectacle, dont pour la grande majorité ils resteront à jamais
exclus...
- quand on n'a plus que du "jeu" (Cf. : "du pain et des jeux") pour "réunir" un peuple, c'est vraiment que tous les idéaux républicains et laïques vont bien mal...

Il ne faut pas se tromper de combat...

Mezetulle 21/06/2014 09:52



Cher Incognitototo, le titre de mon billet suffit à vous répondre...


Ce qui m'a intéressée dans cet article (repris nulle part à ma connaissance, pas plus par la presse sportive que par la presse généraliste, ce qui me semble significatif) c'est le contenu des
propos universalistes de Boudjellal. Son expérience comme président d'un club de rugby me semble également très intéressante en la matière. Maintenant, sur la candidature de Paris aux JO, y
compris sur les modalités d'extension dont il est question dans l'article, je n'ai pas arrêté ma "philosophie".


Quant à l'argument "il vaut mieux utiliser l'argent à ce qui est utile qu'à des frivolités"... je suis très prudente. Car c'est lui que j'entends pour récuser les crédits au théâtre, et à bien
des secteurs de la recherche fondamentale.


Boudjellal est dans son rôle, et il n'est nullement déductible de son propos qu'il n'a pas d'autre intérêt que "le pain et les jeux". Il faut aussi replacer cette itw sur la toile de fond
 de la manière calamiteuse dont  la municipalité de Paris a naguère conduit la candidature de Paris.



Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.