18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 16:34

Bloc-notes actualité
La chasse au Fourest

par Catherine Deudon (1)
En ligne le 18 avril 2013


Il ne se passe pas de jour sans qu'on apprenne qu'un degré de plus a été franchi dans les propos, harcèlements et agressions ouvertement homophobes – en marge (est-ce bien le terme?) des manifestations hostiles à l'ouverture du mariage civil aux personnes de même sexe. Cette radicalisation révèle, au fond, que le seul argument qui reste à ces opposants n'est autre que l'appel à la biologie, au sang – certains n'hésitant pas à parler de « traçabilité » au sujet des enfants (2). Mais elle révèle aussi, de manière encore plus inquiétante, une levée des inhibitions fondamentales inséparables de la notion même de civilisation dont on se réclame pourtant si bruyamment. Caroline Fourest, régulièrement et violemment malmenée ces dernières années par les intégristes religieux, raconte sur son blog comment des « militants » d'extrême droite l'ont harcelée lors d'un déplacement à Nantes (3). Les propos qu'elle rapporte et dont elle donne la preuve sont sans équivoque et effarants : ils ouvrent toutes grandes les vannes de la violence physique, et l'appel au meurtre n'est pas loin. Je m'apprêtais à faire état de ces événements et propos lorsque j'ai reçu cet article de Catherine Deudon.
 

 

La chasse au Fourest est ouverte, permis de tuer à l’appui au prétexte que ce n’est pas la peine de se gêner puisqu’il y a des doutes sur sa qualité de femme - selon un extrémiste de droite sur les réseaux sociaux (4).


En effet comme nombre d’entre nous elle n’en est pas une selon les critères du rose et du bleu, couleurs sexistes de « La manif pour tous » et du « Printemps français » dont les bourgeons sont d’inspiration aussi intégriste que ceux qui couvaient dans les dits « Printemps arabes », leur modèle. C’est une « différence des sexes » rigide dite en couleurs hiérarchisantes où les femmes doivent se soumettre aux hommes du berceau au tombeau.


L’étouffoir pudiquement placé sur des propos homophobes (grâce à des consignes strictes et des banderoles formatées)  dans « La manif pour tous » ne les empêche pas d’affleurer. Le revers de la médaille vertueuse craque dans les propos amalgamant « mariage homosexuel » et polygamie, inceste, zoophilie, mariage avec des objets, et j’en passe – on en trouvera un florilège dans un article de Libération paru en novembre dernier (5). Mais rien à voir avec de l’homophobie selon ces rose et bleu qui ne jurent que par mariage hétéro, sexualité hétéro à finalité reproductive, éducation hétéro, comme « s’il suffisait d’être hétéro pour être de bons parents » (comme le proclamait une pancarte d’une manif  « Mariage pour tous »).

Avoir quelques homosexuels dans ses rangs n’est bien entendu pas plus convaincant qu’avoir quelques noirs alibis dans les manifs racistes, des femmes dans des manifestations sexistes, etc. En oubliant au passage que le mariage n’est pas plus obligatoire pour les hétérosexuels que pour les homosexuels. Et que des gens célibataires hétéros ou homos éduquent des enfants, que d’autres en adoptent, que des homosexuels des deux sexes font parfois ce qu’il faut pour engendrer des enfants. Du reste, la PMA et la GPA, ou même l’adoption, ne sont pas des questions spécifiques du mariage entre personnes de même sexe.  

Il serait temps d’ailleurs de prendre conscience que le mariage hétéro est en déclin, et que le mariage homo serait également très minoritaire (notre président pourtant « normal », n’est même pas marié, et c’est son droit). Il ne change rien, ce mariage étendu aux personnes de même sexe, au mariage de personnes de sexes opposés, contrairement à ce que disent imperturbablement les « manifs pour tous ». Mais la droite UMP et autres se saisissent de tous les prétextes pour ne pas accepter l’alternance - et aussi parce qu'ils n'ont pas de programme crédible -, quitte à faire le jeu de tous les extrémismes prêts à faire couler le sang.

Madame la « Générale Boulanger Barjot » (comme l'appelle Jean-François Kahn dans le tweet du Huffington Post du 16.04.2013, Editorialistes lâches ou aveugles ?) est une fausse (?) naïve, ou au mieux une vraie naïve fort confuse, qui martèle son discours sans en rien retirer quels que soient les arguments qu’on lui oppose - notamment l’excellent travail sous la direction d’Irène Théry (6). Dans l’un et l’autre cas elle est dangereuse quelles que soient ses « excuses » qui arrivent après des excès, comme la stratégie des « détails » d’un certain Front National, lequel attend son heure dans les environs politiques de cette mouvance.

Nous demandons la fermeture immédiate et sans concession de la chasse au Fourest ouverte par cet ignoble permis de tuer parce qu’elle « ne serait pas une femme », ce qui est une déclaration absolument et typiquement homophobe et criminelle.  

 

© Catherine Deudon et Mezetulle, 2013

 

1 – Voir la présentation de l'auteur et ses autres articles sur Mezetulle.
2 – Affiche « Moi aussi je veux ma traçabilité » visible ici.
3 – Voir l'article. Repris dans Huffington Post.
4 – Voir la note précédente, ainsi que ces tweets sans ambiguïté.
5 – Voir l'article. Florilège qui s'est bien sûr enrichi depuis cette date, parfois de façon comique, voir par exemple les déclarations de la sénatrice Colette Giudicelli faisant état d'un mariage avec des objets.
6 –  Mariage de même sexe et filiation, aux éditions EHESS, travail  complètement occulté.

 

Voir les règles de publication des commentaires.


Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

Catherine Kintzler 22/05/2013 11:02


La chasse au Fourest continue. Elle peut utiliser aussi des moyens soft très classiques - comme par exemple transformer la victime en suspect.

Fedi 20/05/2013 13:39


Les violences, d'où qu'elles viennent, sont inacceptables. Mais peut-on croire sur parole Mme Fourest qui a été prise en flagrant délit de mensonge par son adversaire Tariq Ramadan, lequel n'eut
pas de mal à prouver que Mme Fourest falsifie les citations quand cela arrange son argumentation. Je renvoie les lecteurs intéressés à l'émission de Taddéi (excellente émission de télé) où les
deux protagonistes s'affrontent dans un joute au terme de laquelle la menteuse démasquée finit par mordre la poussière, compromettant ainsi gravement la lutte contre le dogmatisme musulman - car
c'est assurément une bien curieuse méthode de recourir au truquage des textes quand on veut défendre une vérité!

Catherine Deudon 22/05/2013 10:53



Mezetulle a reçu la réponse de Catherine Deudon.


***********


Plutôt que de recourir à une émission lointaine (ou les soi disant "mensonges" de Caroline sont juste votre point de vue que je ne partage pas: une erreur n'est pas un mensonge) vous pourriez
peut-être vous cantonner aux tweets et vidéos que je traite lesquels sont des produits de ses agresseurs et non de Caroline elle-même.



Mezetulle 19/04/2013 21:24


Communiqué de soutien du jury du prix de la laïcité à Caroline Fourest, sur le site du Comité laïcité République.

Abel 19/04/2013 09:37


Il faudrait poser deux questions aux opposants du mariage pour tous, en insistant pour avoir une réponse, surtout devant les caméras de télé .


Premièrement, de nombreux pays ont voté favorablement cette loi y compris en Espagne très catho; " comment se fait-il qu'il n'y ait qu'en France que de tels mouvements farouches d'opposition se
soient manifestés ? "


Deuxièmement, pour toute manifestation les organismes appelants sont connus et nommés par les médias ; alors, "Quels sont les organismes appelant à ces manifestations d'opposants ?"


Peut-être que les choses seraient plus claires !


 

Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.