17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 17:15

Bloc-notes actualité
Hector Bianciotti / Thierry Roland

En ligne le 17 juin 2012


Thierry Roland, commentateur sportif, est mort le 16 juin. Nombre de réactions de lecteurs à la suite d'un article sur le site d'un grand quotidien pas spécialement orienté vers le sport : 196 (relevé le 16 juin à 18h).
Hector Bianciotti, l'un des grands écrivains de la fin du XXe siècle, est mort le 12 juin. Nombre de réactions relevé au même moment après l'article sur le site du même quotidien dont les pages « culture » ne sont pas minces : 16 - dont un certain nombre pour dire qu'il s'agit d'un «  parfait inconnu ».

 

Pour bien me remuer le couteau dans la plaie, je suis allée voir les réactions aux annonces Yahoo News.

Roland (une heure après publication de l'annonce le 16 juin) : 1017.

Bianciotti (l'article était déjà vieux de trois jours) : 0.

 

On me dira que moi non plus, pourtant accro du web, je n'ai pas mis de post après les articles et annonces consacrés à Bianciotti, que ses lecteurs ne sont pas vraiment tournés vers la culture geek, etc. C'est juste. Mais qui nous donnera le décompte des temps d'antenne TV consacrés respectivement à l'un et à l'autre à l'annonce de leur décès ?

 

N'y aurait-il pas un troisième deuil à observer ?

 

Voir les règles de publication des commentaires.

Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

Il Rève 18/06/2012 07:01


La déferlante médiatique joue pleinement son rôle pour rendre hommege à l'une de ses figures les plus écoutées de ces dernières années.


C'est l'image et la voix qui portent. Ni le symbolique et l'écrit ne peuvent s'imposer dans ce monde où le fugitif prend le dessus sur le long terme. Où la passion l'emporte sur la
raison.


"Monsieur l'arbitre je peux vous dire que vous êtes un salaud". Jamais Hector Biancotti n'aurait pu prononcer une pareille injure. Le système médiatique, lui, se permet tous les excès. Tous.
Y compris celui de nous faire oublier la culture livresque, qui tend à l'universel au profit d'une culture sportive qui vise l'exploit et l'instantané. La première s'oppose à la spontanéïté, la
seconde la vénère. Jean Marie Brohm avait bien écrit il y a quelques années que le sport était l'opium du peuple. Et pourtant, contradictoirement, le sport n'est il pas une construction de
l'homme lui permettant de s'exprimer, et d'une certaine façon de se construire. au m^me titre que la littérature ou la philosophie.

martine verlhac 17/06/2012 19:15


Il est salutaire d'écrire ce que tu écris, hélas!Il était sans doute écrit que Sarkozy pouvait proférer ses insanités sur  La Princesse de Clèves.


L'autre jour Brice Couturier, sur France Culture faisait remarquer qu'il était bien beau que la classe des bobos cultivés ait voulu défendre La Princesse de Clèves mais que tout le beau monde ou
quasiment avait loué feu le directeur de Sciences Po de ce qu'il avait supprimé le Culture Générale au concours. Mais à un éventuel QCM Thierry Roland ne sera pas un inconnu, Bianciotti évidement
en sera un.....

Mezetulle 17/06/2012 22:24



Dans ton QCM, je suggère de mettre aussi :


- Qui est Jules César ?  :  la réponse "footballeur" comptera autant de points que "empereur romain".


- Corneille ? : "chanteur", même nombre de points que "auteur dramatique". Et pour ceux qui demanderont : "Pierre ou Thomas ?" deux points de moins (pour pédanterie).



Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.