7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 17:27

Bloc-notes actualité
Dans la série « cadeaux offerts à l'extrême droite  » :
l'école et l'instruction publique

En ligne le 7 octobre  2013


Après la laïcité (1), la série des cadeaux offerts par la gauche néo-libérale à l'extrême droite se poursuit avec un morceau de choix : l'école républicaine et sa mission d'instruction.

Le cadeau est pourtant disponible depuis bien longtemps, initié par la politique scolaire désastreuse d'Alain Savary qui n'avait pas de mots assez durs pour la mission républicaine d'instruction et dont le mépris pour les professeurs n'a eu d'égal que celui affiché par Claude Allègre. Mais à la différence de la laïcité, le Front national a mis bien longtemps à s'apercevoir qu'il y avait là, déserté par la gauche, un terrain intéressant. C'est que, en la matière, l'extrême droite a été aussi aveugle que les autres : elle a longtemps cru que les professeurs étaient favorables à la trahison de l'école républicaine par les tenants d'un pédagogisme ravageur ; et en plus elle n'a jamais aimé l'école républicaine.

On peut ne pas s'aveugler tout le temps et on peut surmonter quelques dégoûts, surtout quand on est, comme le dit élégamment un cadre frontiste, à l'affût de « parts de marché ». Marine Le Pen lance le Collectif Racine (2), association d'enseignants affiliée au Rassemblement Bleu Marine qui récupère au sujet de l'école les thèmes de simple bon sens totalement abandonnés (quand ils n'ont pas été récusés et montrés du doigt) par les politiques scolaires qui se sont succédé depuis les années 1980 (3). C'était facile, mais encore fallait-il penser que c'est politiquement productif...

Maintenant, vous aller voir que les cadres et militants PS, PC, etc., expliqueront gravement  pourquoi c'est s'allier à l'extrême droite que de dire, avec Condorcet, Jules Ferry, Jean Jaurès, Victor Hugo et quelques autres, que la mission de l'école républicaine est d'instruire... N'en doutons pas, ils sont tout à fait à la hauteur. Ils n'auront même pas besoin des doctes arguments hostiles à l'instruction dont ils sont coutumiers et qu'ils empruntent à quelque spécialiste en sciences de l'éducation. Il leur suffira pour cela d'appliquer une parole d'Évangile militaire : « qui n'est pas avec moi est contre moi ». Donc quand Marine Le Pen dit à midi qu'il fait jour, il ne faut surtout pas se demander pourquoi on n'a pas été capable de dire dès l'aube qu'il fait jour : il faut dire qu'il fait nuit ! Et gare à ceux qui disent qu'il fait jour.

Pour remettre les pendules à l'heure, Mezetulle ne va quand même pas conseiller la lecture, entre autres, du De l'école de Jean-Claude Milner ou celle du blog Bonnet d'âne de Jean-Paul Brighelli (4) ou celle du blog La Vie Moderne, ou même, comble de l'horreur, celle d'un article bien senti de Jean Robelin publié par L'Humanité (mais quelle mouche a piqué ce canard bienpensant de publier un tel brûlot ?), non elle conseille la relecture des Cinq Mémoires sur l'instruction publique de Condorcet : encore un facho !

 

 

1 - Voir sur Mezetulle l'article Comment la laïcité a été offerte en cadeau au Front national et le livre de Patrick Kessel Ils ont volé la laïcité ! (Paris : éd. Jean-Claude Gawsewitch, 2012).

2 - « Le Pen à la conquête des profs », Le Parisien 2 octobre 2013, page 6.
3 - A deux exceptions près dans la liste des ministres de l'Education nationale : Jean-Pierre Chevènement et François Bayrou.

4 - [Note ajoutée le 8 octobre] Un autre blog de Jean-Paul Brighelli m'avait échappé, on peut y lire un article sur le sujet : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/education-ces-professeurs-tentes-par-le-front-national-04-10-2013-1739100_1886.php

 

Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

Suzanne 11/10/2013 18:26


J'ai recommandé plusieurs fois la lecture de votre billet.


Vous avez raison, hélas. Les discours du collectif Racine et de Marine Le Pen pourraient être prononcés par bien des enseignants de gauche, et on peut s'attendre  la même chose dans d'autres
domaines. Brouillages des cartes et des repères, opportunisme d'un parti caméléon, faiblesse d'idées et troubles de conviction des traditionnelles forces de gauche. Quels  parents d'élèves
sont d'accord avec les dernières prises de parole de la FCPE, par exemple ? Style: "les enseignants sont au service des enfants comme la caissière est au service des clients ? " Quels parents
d'élèves approuvent les réformes bricolées, incohérentes, quel professeur ne s'inquiète des nouvelles clauses des assurances scolaires "racket","agression" ? Sans donner dans le catastrophisme,
on peut être inquiet. Et bientôt, si l'on dit la-même-chose-que-Le-Front-national-qui-dit-la-même-chose-que-nous, ben on ne pourra le dire qu'en murmurant le moins perceptiblement possible,
sinon, fatalement, on fera monter le score du Front National.


Quel casse-tête, et quel bordel !

martine Hello 09/10/2013 19:08


Après le prestigieux ministère de l'instruction publique , le décadent  ministère de l'éducation nationale , voici le bouffon ministère de l'animation scolaire qui  prépare 
l'inepte  ministère  de l'ignorance .

Républicaine, l'école  d'hier s'efforçait d'abord d'instruire . Libérale , l'école d'aujourd'hui , voulue et implantée par les pédagogistes , veut  d'abord divertir .

En négigeant  l'instruction pour renforcer le divertissement à l'école primaire ,  Monsieur Peillon  a  donc confirmé  ses accointances .

Mais élèves , maîtres et parents risquent de ne guère goûter la désinvolture d'un ministre qui se targue  de redresser l'école primaire en suivant  les préconisations de ceux qui l'ont
détruite .
  
Martine Hello
Rennes


 

Caspard Annette 09/10/2013 18:17


On ne le croirait pas, car j'ai abandonné les commentaires (provisoirement, ou pas? l'avenir nous le dira ...), mais je suis (verbe suivre) très régulièrement les articles de votre site,
Catherine, et je l'avoue, pas beaucoup d'autres, faute de temps, d'envie, d'énergie ...!  Car il est impossible de lire TOUT ce qui présente un intérêt, et pour ceux qui n'en présentent pas
à mes yeux, ou suivis de commentaires révulsants, à quoi bon perdre son temps ?


Vos derniers articles, comme bien d'autres plus anciens, m'apportent beaucoup, et je regrette ma léthargie actuelle; pourtant, aujourd'hui, c'est l'agacement qui m'en fait sortir : j'aimerais
bien interpeller Yves Le Goff et lui demander la signification de ce qu'il a écrit. Car je n'y comprends absolument RIEN !!! A moins qu'il s'exprime dans une langue étrangère ?


Je ne vois pas trop non plus ce que veut dire le commentateur suivant (pardon, je ne me rappelle plus son nom ou pseudo).


Décidément, Catherine, je vous admire souvent lorsque je lis vos réponses - quelle patience il vous faut dans certains cas !


(Et je crois déceler aussi un certain agacement dans votre présente réponse ... c'est donc que vous avez compris, bravo!)


Peut-être vais-je émerger un jour de mon état morose et vide, et saurai-je de nouveau faire un commentaire un peu sensé ...


 


Bien à vous.


 


 


 


 


 


 

Oiseau Moqueur 09/10/2013 11:54


Tous les poncifs à la mode ...gauche néolibérale, pédagogisme, bienpensant, ne vous déplaise le politiquement correct  a changé de camp

Mezetulle 09/10/2013 14:14



Eh oui, cela va faire bientôt trente ans que je répète ad nauseam ces "poncifs"... (j'ai commencé par un livre sur Condorcet en 84, excusez du peu) ! Alors oui, "ras-le-bol" : on
aimerait pouvoir passer à autre chose et changer de refrain.


Juste une petite lueur d'espoir : si vous avez l'impression que ce sont des thèmes très répandus, tant mieux ! Au moins, on aura gagné la bataille de l'opinion. Mais la politique scolaire, elle,
ne suit pas.



yves le goff 08/10/2013 09:44


Sur la forme bien sur et pas sur le fond : dern!ère élection partielle , les verts et les "roses" appellent à voter pour l'UMP pour battre .....celui qui dit que  PS = UMP ? Cherchez
l'erreur ..


L'école , la laïcité , ce détail ci ?   bon sang , mais c'est bien sur ....ils ont fréquenté l'école d'aujourd'hui ....


Plus sérieusement , on est quelques uns (et plus ) à se demander comment font ils pour cumuler autant de ... erreurs ? C'est une vrai question , la dureté du temps me parait bien insuffisante
pour expliquer l'accumulation ,( et je laisserai le style " c'est tous des C..." à ces mêmes.. C...,) comment traiter sans faire d'abord un diagnostic correct ? Pour avoir pratiqué il y a
longtemps , il y a la pédagogie ......et les "clients " , on garde les valeurs , mais on adapte les pratiques , ou bien on cherche du coté de la SNCF ou des PTT non ?

Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.