19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 08:53

Bloc-notes actualité
Cécile Duflot, Jean-Luc Mélenchon et le rétroviseur

En ligne le 19 mars 2012


Cécile Duflot a récemment déclaré que J.-L. Mélenchon « fait de la politique avec un rétroviseur » - faisant allusion aux références à la Révolution française et à la Commune de Paris (auxquelles elle trouve un « petit côté nostalgique sympa » - excusez du peu !). Pour étendre la profondeur de champ de ce rétroviseur ajoutons la référence au Conseil national de la Résistance - encore un poids lourd de « mythologie ».

Il est vrai que la vue dégagée et la profondeur de champ ne sont pas le fort de la responsable d'EELV : pour les avoir, il faut abattre en effet quelques arbres aveuglants qui cachent une forêt d'inculture. La grande question d'EELV est en ce moment de savoir comment obtenir des sièges sans récolter de voix. C'est très facile : en signant des accords avec d'autres partis qui, eux, ont des chances d'obtenir quelque score appréciable aux  présidentielles ! Pour penser à de telles combines, un rétroviseur dont la portée est limitée à la IVe République est largement suffisant.
Il faut reconnaître que, à la différence du « régime des partis », la Révolution française, la Commune de Paris et le Conseil national de la Résistance ne sont pas à proprement parler recyclables : très difficiles à accommoder et à digérer, il faut les prendre ou les jeter.

Accueil                     Sommaire

 

Partager cet article

commentaires

Il Rève 19/03/2012 22:32


Jean Luc Mélenchon s'appuie très souvent sur des exemples issus de la Révolution française, de la commune, de l'histoire du socialisme et des combats libérateurs, en citant notamment Jean Jaurès,
mais aussi Victor Hugo. Tant de poids culturel aux couleurs du sang de ces pionniers de notre Histoire ne peut qu'effrayer les tenants d'une Europe Ecologique verte, de plus en
plus éloignée de la réalité politique. Je veux dire des affaires de la cité. C'est sans doute pour cela que EELV apparait sans "voix". C'est peut être aussi pour cela que le front de gauche se
teinte d'accents écologistes, au sens où Marx l'entendait.

Incognitototo 19/03/2012 15:08


Ha lala... EELV... s'ils n'existaient pas, il ne faudrait pas les inventer... Aucune vision politique, que des opportunistes (et je les connais de très prêt)... Parmi les pires des pires des
travers politiciens, je pense que par dessus tout, j'exècre ceux qui donnent des leçons aux autres, sans jamais balayer chez eux. Ou autrement dit, je préfère une crapule qui s'assume, qu'un
donneur de leçon qui fait ce qu'il dénonce chez les autres...

Mais qu'est-ce qu'Eva Joly a été faire dans cette galère ?...

Pierre Chourreu 19/03/2012 14:07


Bonjour.


 


Et bravo pour vos très justes remarques sur Cécile Duflot.


Au-delà de son cas personnel, et des acrobaties des verts qui s'alignent désormais sur le fonctionnement de tous les appareils politiques pour tenter de se transformer enfin en parti avec des
permanents, des caciques et des notables,  la stagnation de l'écologie à un niveau peu significatif est peut-être à lier à la permanence, dans le débat français, des références à la
République et à ses fondements : un parti qui, quand on va à l'os, proclame la "nature" comme LE fondement absolu de toutes les positions politiques, ne peut qu'être en décalage avec des
électeurs pour qui l'apparition de la politique est justement allée avec la récusation des hiérarchies prétendues "naturelles" - et le reste durablement.


 

Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.