15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 12:31

Bloc-notes actualité

Les buteurs gallois offrent la finale de Coupe du monde de rugby au XV de France

En ligne le 15 octobre 2011


Manifestement crispé et envahi par la peur, jouant plan-plan en première mi-temps et presque résigné en seconde, le XV de France face au Pays de Galles nous a gratifié d'un match qui a trop ressemblé à celui qu'il a perdu face aux Tonga. Heureusement que les buteurs gallois avaient « les pieds carrés »....

Jouer à 15 contre 14 sans en tirer avantage en mêlée et en maul, encaisser un superbe essai rouge, taper de stupides chandelles aboutissant inévitablement dans les bras adverses, rendre des ballons en ruck pour finir par défendre chichement un petit point d'écart dans l'ultime temps additionnel avec pour seul objectif de ne pas commettre de faute : et tout cela sans perdre, il fallait le faire !

La maladresse et la malchance des deux buteurs gallois qui ont raté presque toutes les occasions de marquer la transformation et les pénalités qui auraient couronné un jeu allègre, vif, énergique, intelligent, frais et agréable à regarder, valent au XV de France sa qualification pour la finale.

Au moins on échappe à la honte d'une défaite en « petite finale ».

Gratifions malgré tout les Bleus d'une ténacité exemplaire en fin de match et d'un grand esprit d'équipe : c'est ce qu'il fallait pour ne pas perdre. Et qui sait si, délivrés de cette trouille qui suintait par tous leurs pores, ils seront encore capables, en situation de challenger et même peut-être sous d'exaltants sifflets, de tenir tête aux All Blacks ou aux Wallabies ?


Allez, essayons comme eux, même petitement, de ne pas enclencher « la machine à perdre » durant les mois qui viennent. Car tout le monde sait que, en sport comme en politique, il n'y a pas de machine à gagner et que, comme le dirait Corneille : « tous les succès sont légitimes ». Même contre le péril, on peut gagner sans gloire... et sans illusion. Mais en politique, il appartient aussi aux citoyens de relancer, au-delà du match électoral plan-plan, une troisième mi-temps vigilante qui n'aura rien cette fois d'un état de grâce.


Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

Lièvre 16/10/2011 05:56



En analyse du sport, comme en politique, c'est à dire en toute institution ou objet venant de "la main" de l'homme nous devons chercher l'objectivité. Et ce qui est difficile en sport collectif
en général, et dans le rugby particulièrement, ou les "armes" dont disposent les adversaires sont réparties égalitairement (même nombre de joueurs, même structure ou composition d'équipe, même
règles pour tous . . .) consiste en une analyse dialectique des rencontres. Si l'on veut bien revenir sur le match d'hier, qui nous laisse encore des crampes au niveau des sterno macloïdiens et
des grands droits, force est de constater que les bleus ont été privé de ballon en deuxième mi temps par des gallois attaquants initiateurs, que les percées de Para n'ont n'ont pas été
suivis par le soutien escompté et nécessaire, que la domination des mêmes bleus en touche a été largement compensée par des pertes de balle largement dues à une pression défensive galloise, vive,
rapide, surprenante, et un jeu de mains au sol rapide, rageur, tenace jusqu'à la récupération. . . Retrouve t on cette même égalité en politique ? Il le faudrait. Carton rouge et exclusion à
celles et ceux des programmes et de leur incarnation qui ne respecte pas la déontologie que l'on exige sur le terrain de rugby. Au premier "plaquage cathédral". Dehors. Au premier propos ou acte
risquant de désintégrer l'adversaire ou "l'ennemi" (désintégrer au sens de mettre à mal l'intégrité, ce qui suppose à l'origine l'intégrité). Hors jeu. Le problème réside dans l'absence d'arbitre
permanent en matière de politique. Cependant que la perspective d'une 3me mi temps, ouverte dans vos propos, avec toute la vigilance possible, semble d'une pertinence nécessaire. 



pierrot la tombal 15/10/2011 19:27



Et bien oui chère Mezetulle, quand on vous offre, il faut savoir prendre!


 



Mezetulle 15/10/2011 21:58



Bien sûr ! Même si le cadeau se concrétise par une différence d'un point...



Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.