26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 18:48
Bloc-notes
A lire dans Libération "Sauver la laïcité"

1 - Un texte signé par André Bellon, écrivain, ancien parlementaire; Caroline Fourest, journaliste; Catherine Kintzler, philosophe; Jean-Claude Milner, philosophe; Henri Pena-Ruiz, philosophe; Jean Riedinger, Observatoire chrétien de la laïcité; Jean-Paul Scot, historien; Bruno Streiff, écrivain et metteur en scène.

"La laïcité est en péril. Ce n’est plus, cette fois, le résultat d’attaques détournées, mais une remise en cause violente et globale. Le président de la République, déjà inspirateur de la commission Machelon, mène l’offensive avec la plus grande brutalité. Nul procès d’intention de notre part, mais de simples constats..."
Lire la suite sur la page Rebonds de Libération du 26 février 08.

2 - Ce numéro de Libération consacre un dossier à la défense de la laïcité, avec notamment l'Appel lancé par la Ligue de l'enseignement (que Mezetulle relaye dans ses Annonces) "Sauvegardons la laïcité de la République" qui a déjà recueilli plus de 100 000 signatures.
On peut lire et signer cet appel en ligne.

Sur le bloc-notes le 26 février  08
Feuilleter tous les billets du BN

Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

Caspard 26/02/2008 23:26

"Le mouvement laïque saura s'unir pour empêcher toute régression de la laïcité".Voilà une proclamation qui va un peu plus loin que toutes celles qui ont déjà été émises, et à la lecture de nombreuses réactions, aussi bien d'intellectuels que de simples citoyens, on a vraiment l'impression que l'idée d'une action a fait son chemin dans les esprits. Des milliers de gens se sentent prêts à "descendre dans la rue", ainsi que je l'ai lu à maintes reprises sur toutes sortes de sites !!!Il ne manque que le signal, le coup de pouce, la mise en branle!C'est là-dessus que je compte, c'est l'ultime étape que j'attends, que plusieurs milliers de gens (jespère!) souhaitent ardemment ...De qui et d'où viendra-t-elle ?Et pour ce faire, vous avez raison : on doit déterminer très clairement et très exactement les objectifs visés.Car à mon sens il est impératif de ne pas risquer de malentendus!Il s'agit d'exiger le maintien et l'application de la loi de 1905, ainsi que le respect de la loi bien plus récente concernant les signes d'appartenance religieuse dans le cadre scolaire, mais PAS PLUS. Et par exemple des slogans anti-cléricaux dévalorisants sont à proscrire, quelles que soient les convictions de chacun. Pour être crédibles et suivis, les laïques se doivent de rester très fermes, mais dignes!Utiliser les méthodes anti-républicaines de N.Sarkozy pourrait susciter des réactions brutales inverses, et des affrontements stériles.Cela étant dit, je pense sincèrement que jusqu'ici le camp laïque (au sens large) s'est montré TROP passif, trop tolérant, trop mou, s'est complu dans l'immobilisme à cause d'une fausse impression de sécurité.Nous étions tellement habitués au modèle de laïcité "à la française" que nous n'avons rien vu venir ... Il arrive un moment où la meilleure défense, c'est l'attaque - bien ciblée, bien comprise, bien organisée, mais ATTAQUE quand même !!!

Arnaud 26/02/2008 20:16

J'ai une petite question... qu'entend cet article par "les éventuels privilèges financiers que cela entraîne"...Et puis je suis sûr qu'en lisant cet article, les habitants d'Alsace-Moselle seront ravis de découvrir que leurs impôts sont détournés de façon inacceptable... On frôle le retour à la barbarie...

Mezetulle 27/02/2008 10:46

Vous parlez du passage suivant (pour plus d'intelligibilité, je renvoie les lecteurs au texte intégral sur Libération - il sera repris sur Mezetulle d'ici quelque temps): "Proclamer la supériorité de la religion sur les autres types de convictions, c’est détruire la laïcité. On bafoue ainsi l’égalité de traitement des citoyens. Aux uns la reconnaissance publique de leurs convictions, avec les éventuels privilèges financiers que cela entraîne. Aux autres l’assignation de leurs convictions à la seule sphère privée. Une telle discrimination renie la devise républicaine." Si les religions sont reconnues officiellement, l'article 2 de la loi de 1905 est de fait aboli, et les cultes pourraient alors être financés par l'argent public... Condorcet disait déjà : "Toute taxe de cette espèce est contraire au droit des hommes qui doivent conserver la liberté de ne payer pour aucun culte, comme de n'en suivre aucun".Les habitants d'Alsace-Moselle ne découvrent rien qu'ils ne sachent déjà... on n'a pas la prétention de leur apprendre quoi que ce soit !Je ne vois enfin nulle part d'allusion à une quelconque barbarie dans le texte...

Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.