2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 21:56
Bloc-notes
Vu à la BnF


La Bibliothèque nationale ? depuis le roman de Jacques Roubaud La Belle Hortense, on sait que s'en moquer c'est aussi avouer qu'on l'aime. Mezetulle, qui ne pourrait pas s'en passer, qui y court sous le moindre prétexte et qui ne cesse bien entendu de la critiquer, n'échappe pas à cette relation passionnelle et maniaque d'amour-haine.

Cette fois, c'est un panneau d'interdiction  qui me laisse vraiment perplexe :

BnFBoissonNourritureRedim2.jpg

Cela signifie, en toute rigueur, qu'il est interdit de consommer  conjointement nourriture et boisson.  Et donc qu'il est permis de consommer  SOIT de la nourriture,  SOIT de la boisson....
Est-ce bien ce que les auteurs de ce texte digne de passer à la postérité ont voulu dire ?

Pour le savoir il faudrait essayer ... Je ne m'y risquerai pas, ne voulant pas perdre mon précieux passeport magnétique rouge (j'en ferais une maladie). Je préfère m'en tenir à une hypothèse plus raisonnable : la BnF manque de rédacteurs juridiques qui auraient plutôt écrit, en bon français et sans équivoque :

"Merci de ne consommer NI nourriture NI boisson"

Mais après tout, la BnF n'est pas l'Académie française.. !
Sur le bloc-notes le 2 oct.  07
Feuilleter tous les billets du BN

Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

Francis Assaf 12/11/2007 20:44

Tu es très forte, Catherine. Chapeau! Chapeau aussi de t'indigner devant le déclin d'alphabétisme qui nous pollue non seulement la langue, mais le moral.

matheo 14/10/2007 17:33

rire

Mezetulle 14/10/2007 11:45

A classer dans le même bêtisier, cette mention lue sur un document officiel d'une grande université française :
"Tout dossier incomplet ne sera pas traité".
Ce qui siginifie que quelque dossier incomplet sera traité...

Laurent Babicz 03/10/2007 17:39

L'ambiguité sollicite la pensée et la recherche. Elle nous fait vivre !

Mezetulle 03/10/2007 18:43

Tout à fait d'accord, mais l'énoncé d'un interdit n'a pas pour fin de solliciter la pensée, il n'appelle pas de réponse mais une conduite, une réaction, et il vaut mieux dans ce cas éviter l'équivoque (imaginons qu'un feu tricolore soit ambigu...).En tout cas celui-ci sollicite plutôt (et involontairement) notre sens de l'humour.. !

Pierre-Henri 03/10/2007 14:28

Il suffit de lire les rapports de jury du concours de conservateur. Par exemple, année 2005 :

-------------
"Cette année encore, le nombre de copies
jugées irrecevables relativement au niveau
requis pour les fonctions de conservateur [...] a été important. Ces copies, sanctionnées par des notes éliminatoires,
présentent des défauts rédhibitoires dont une
maîtrise très insuffisante de la langue française, de graves fautes de syntaxe, des phrases non structurées (méconnaissance des règles les plus élémentaires de la ponctuation, succession de phrases nominales, style oral) ; l'utilisation d'expressions
familières (« Les pontes détenteurs
des clés du savoir ») ou d'un jargon emprunté
aux sciences sociales, mais non assimilé, enfin, des fautes d'orthographe trop fréquentes. L'autre défaut majeur est l'ignorance des règles qui régissent l'exercice demandé : absence de
plan, développement sans structuration logique, juxtaposition de remarques anecdotiques sans analyse. Enfin, les correcteurs ont été frappés par de nombreuses approximations et contrevérités historiques, économiques ou scientifiques, sans doute dues à une grande méconnaissance des faits historiques, culturels, économiques
et sociaux."

Ou encore, un peu plus loin :

"On peut regretter le manque d'approfondissement dans la réflexion : la majorité des copies reflètent un « état moyen de l'opinion » tel qu'elle s'exprime dans la presse et surtout à la télévision [...]. Pour illustrer leurs propos, bien des candidats ne parviennent pas à s'affranchir de l'événementiel, du fait divers et
de l'anecdote. Ils alignent des exemples de vulgarisation et font une trop grande place à la science-spectacle. L'accumulation d'exemples de vulgarisation scientifique tient lieu de démonstration sans aucune analyse critique [...]"
--------------------

D'un autre côté, on peut féliciter les responsables du concours de conservateur. Contrairement à ceux du CAPES, ils n'offrent pas une version chastement expurgée de leurs rapports de jury.

bullrotm 03/10/2007 06:54

la dessus tu es trop forte ! et la belle Hortense c'est fait pour ceux qui aiment jouer, je crois...ah mes études!

Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.