20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 18:42

Bloc-notes actualité
Trains clean en Ile de France :
une humanité sans déjections est-elle possible ?

En ligne le 20 octobre 2012


Les Franciliens qui empruntent le réseau régional dit « transilien » ne peuvent évidemment que se réjouir de la mise en circulation depuis 2010 des nouvelles rames dues au fabricant Bombardier (1). Elles sont belles, magnifiquement éclairées, spacieuses et bien équipées... Sauf qu'il y manque un petit quelque chose, et que ce manque pourrait bien révéler une conception inquiétante de l'humanité.


Lumières diffuses parcourant les tons de l'arc-en-ciel avec de subtils reflets changeants au plafond, sièges ni trop durs ni trop mous aux tons alternés et aux appui-têtes rehaussés, écrans avec annonces et visites virtuelles de monuments et sites, excellente distribution de l'espace, accessibilité facilitée avec marchepieds téléscopiques. On est loin, bien loin des voitures glauques, des sièges mal fichus et défoncés qui ont fait durant des décennies le quotidien de millions de commuters en Ile de France (2).


Tout y est, presque tout. Dans cet environnement super équipé manque... le petit coin.
On a beau chercher, parcourir la rame de A à Z (parcours facilité par le fait que la rame est d'un seul tenant), il faut se rendre à l'évidence : pas de toilettes. Pas de poubelles non plus.

Qu'on soit prié de garder ses déchets cela peut se comprendre car on les emporte facilement dans un sac - c'est ce que font les randonneurs en montagne et en forêt, et c'est plutôt une bonne chose. Mais on est prié aussi de conserver ses déjections à l'intérieur de son corps.... Or bien des trajets excèdent l'heure de voyage (augmentée bien souvent des temps de retard), contrairement à ce qui a été avancé pour justifier cette absence. Cela n'a rien à voir avec un métro, et la fréquence des trains rend illusoire toute interruption de trajet pour satisfaire un besoin - du reste nombreuses sont les gares dépourvues de toilettes ou aux toilettes inaccessibles... sans repayer son billet ! Que faire en cas de besoin urgent ou en cas de blocage prolongé du train en pleine voie  ? Faut-il que les voyageurs mettent une couche préventive ? (3) - il est en effet exclu d'emporter un récipient à cet effet car il n'y a au sens propre aucun petit coin à l'abri du regard : tout est clean et transparent on vous l'a bien dit.

 

Il s'agit à l'évidence d'une décision mûrement réfléchie. Le constructeur, probablement, n'a fait que suivre un cahier des charges imposé par les commanditaires - car on ne doute pas un instant de sa capacité à équiper les rames de toilettes performantes et agréables.


On me dira : « les gens sont dégueulasses, leur saleté rend les toilettes infréquentables, et puis il n'y a pas assez de personnel pour nettoyer ». C'est exactement cela ! Mais oui, on a parfaitement compris le message que cette propreté impérieuse envoie aux voyageurs : vous êtes dégueulasses ; pour vous punir on vous condamne à la rétention, et on ne va tout de même pas recruter pour nettoyer votre m... C'est un peu comme quand vous entrez dans une maison impeccable, la maîtresse des lieux (ou le maître, car la paranoïa de la propreté n'épargne aucun sexe) vous imposant de marcher sur des patins et refusant d'enlever les housses à poussière, des fois que vous saliriez. D'ailleurs, gros dégueulasses que vous êtes, vous allez certainement salir, et il est hors de question qu'on nettoie après votre passage.


C'est là que vous sentez toute la chaleur de l'accueil. Et même si vous payez votre place, on vous fait bien sentir que vous restez fondamentalement un merdeux indésirable.


On peut, au-delà, s'inquiéter d'une vision absolument clean de l'humanité où les fonctions élémentaires sont rendues impossibles (4). Déshumaniser au nom d'une conception propre de l'humanité, est-ce si nouveau ?


1 - En supposant, par ailleurs, un fonctionnement normal.... ce qui semble plutôt rare : voir ici.

2 - Voir une présentation des rames sur Youtube .
3 - Mezetulle suggère aux fabricants de couches pour adulte de proposer de la pub sur les superbes écrans du transilien. On prévoit même le sous-titrage du scénario cynique  :  « Vous cherchez les toilettes ?  Si seulement vous aviez pris vos précautions ... »
4 - J'exagère : une information up to date sur la localisation des défibrillateurs indique bien que vous avez le droit d'y faire un infarctus. Peut-être même d'y mourir - pourvu que ça ne salisse pas et qu'on évacue votre corps avant relâchement des sphincters.

Voir les règles de publication des commentaires.

Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

sb 04/11/2012 20:12


Vous oubliez les toilettes féministes du TGV à étage, que dis-je... les toilettes sexistes et discriminatoires, qui empêchent un individu de sexe masculin de se rendre aux toilettes les plus
proches s'il voyage à l'étage. 


Faire à l'homme le procès d'une intention inconsciente d'être plus sale que la femme – d'où le fait que l'on réserverait la moitié des cabines au sexe propre qui n'est alors plus le sexe faible –
n'est guère mieux à mon avis qu'accuser la femme de passer trop de temps aux commodités. 


On pourrait aussi disserter à l'envi sur les cinémas qui prévoient que leurs spectateurs se rendent aux toilettes avant le film mais surtout pas après – cela n'est pas prévu dans le parcours de
sortie –, les opéras qui ne prévoient jamais assez de cabinets et vous obligent à avaler cul-sec votre coupe de champagne. "Ce sont des hommes qui construisent les maisons d'opéra, ils ne pensent
pas aux femmes !" m'a lancé un jour une spectatrice indignée de l'Opéra-Bastille à qui je souhaitais toute la patience possible.


Finissons peut-être sur les toilettes des universités, lointaines et carrément insalubres pour les étudiants, savamment fermées à clé quand elles sont réservées aux enseignants...


 

Mezetulle 05/11/2012 13:29



Oui ! Il n'y a guère qu'au stade que les dames ne font pas la queue !


Voir cet article (le dernier alinéa) : http://www.mezetulle.net/article-22131750.html



rudolf bkouche 23/10/2012 17:27


Très bien ce billet.


L'oubli, volontaire, des toilettes, fait partie de la déshumanisation permanente.


On parle aussi des avions. 


 


bien cordialement


 


rudolf bkouche

Incognitototo 20/10/2012 20:35


Merci de nous prévenir...

"Qui garde-fou parapet, qui garde un pet devient fou..."
Tant pis, je continuerai à faire en sorte de ne pas avoir besoin de leurs "sévices"...

Ont-il au moins prévu un avertissement du genre : "interdit aux prostates faibles et à ceux qui ont mangé chinois, hier" ?

Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.