12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 09:33

Bloc-notes actualité
L'accès à la propriété à Paris bientôt réservé aux Parisiens ?

En ligne le 12 août 2013
   Information fictive (1)


Devant la montée des prix de l'immobilier dans la capitale qui empêche les autochtones d'accéder à la propriété et qui favorise la spéculation, le Conseil de Paris va examiner une proposition visant à réserver l'accès à la propriété immobilière aux seuls résidents de Paris intra muros pouvant justifier d'une résidence dans la ville  de plus de 5 ans ou (pour ne pas pénaliser les Parisiens en exil) d'un attachement familial à Paris (2). L'élargissement aux Franciliens, via le Conseil régional d'Ile de France, est également proposé, mais il faudrait alors justifier d'une résidence en Ile de France de plus de dix ans.

Evidemment une telle mesure (qui ne s'appliquerait pas aux entreprises même maffieuses) ne serait peut-être pas en accord avec le droit européen. On se demande aussi si elle peut être en accord avec la Déclaration des droits de l'homme figurant en préambule de la Constitution de 1958 qui, en son article 2, place la propriété au nombre des droits naturels imprescriptibles.

 

Mais ces objections sont faibles. Car il s'agirait juste d'un statut dérogatoire insulaire (l'Ile de France est bien une île, non?) qu'on inscrirait dans le Paddup (3). Le droit commun ordinaire resterait valide sur le continent et seuls les continentaux resteraient égaux en droits vis-à-vis de la propriété en France. Combien de temps ? Nul doute, en tout état de cause, que cette dérogation, si elle était adoptée, pourrait faire tache d'huile dans d'autres zones spéculatives excessivement valorisées et amorcer ainsi un grand progrès pour l'unité de la République. Une avancée majeure !

 

 

1 - Il s'agit bien sûr d'une blague, Mezetulle s'amuse. Vous pouvez faire l'exercice en remplaçant « Paris » par « Ile de Ré », « Vignoble bordelais », ou toute autre zone en pleine expansion immoblilière et foncière, etc. On n'ose pas ajouter la Corse dans ces suggestions de substitutions, ce serait injurieux de l'introduire dans une fiction : « l'Ile de beauté » mérite le réel - voir ici http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/08/08/corse-paul-giaccobi-propose-de-limiter-l-acces-a-la-propriete-sur-l-ile_3459185_3224.html  ou encore là :  http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Corse.-L-acces-a-la-propriete-bientot-reserve-aux-residents-_6346-2218700-fils-tous_filDMA.Htm   ou là :  http://www.laprovence.com/article/papier/2482164/en-corse-on-veut-limiter-laccession-a-la-propriete.html
2 - Il suffira même de justifier d'un attachement passionnel et maniaque (même la haine affichée de Paris, très à la mode surtout chez les Franciliens, sera reconnue comme telle). On envisage aussi éventuellement un critère encore plus ancré dans les racines territoriales et la gauloisitude : par exemple une analyse ADN mettant en évidence un chromosome particulier à l'ancienne tribu des Parisii. Ainsi droit du sol et droit du sang seraient conjugués.
3 - Plan d'aménagement et de développement durable de Paris. Le Paddup, comme le sigle le suggère, n'est pas dupe de cette vaste blague qu'est l'égalité des droits.

Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

L'imprescriptible 30/08/2013 15:43


Je trouve que brandir le caractère imprescriptible du droit de propriété pour railler la proposition, certes électoraliste et mal conçue, du président de l'Assemblée de Corse, est un peu facile,
et surtout un peu court.


C'est s'interdire de voir plus loin que le principe formel du droit de propriété et se masquer des processus bien réels de colonisation, qui nous choqueraient davantage s'ils portaient sur
d'autres régions du monde.


Il n'est pas nécessaire d'en appeler à un particularisme pour justifier que l'accès à la propriété foncière soit conditionnée à une certaine marque d'attachement (qu'il s'agisse d'ancienneté ou
d'engagement professionnel ou affectif) au territoire sur lequel elle s'inscrit.


Que certains habitants (de n'importe quel endroit, mais c'est vrai aussi de Paris) se sentent dépossédés de leur cadre de vie en raison d'une invasion de spéculateurs bien garnis n'est pas un
fait qu'on puisse considérer comme indifférent.


Que ces habitants cherchent à organiser un système de droit qui les protège des ravages de la mondialisation libérale n'est pas une honte.


 


Je ne dis pas que tel est le ressort de la proposition Giaccobi, mais l'effroi qu'elle suscite révèle à quel point les esprits considèrent le libéralisme marchand comme le corollaire indépassable
de notre liberté moderne.


Je trouve cela un peu triste

Mezetulle 30/08/2013 17:36



Je vois d'ici les juges qui décideront du degré affectif d'attachement, cela nous promet de bien belles pièces de théâtre. On pourrait aussi imaginer une sélection sur prise de sang après
détermination des "bons" chromosomes : la pure et dure autochtonie contre la spéculation, les racines y a que ça de vrai... La fille d'immigré que je suis s'en frotte les mains : je vais être
expropriée pour avoir colonisé quelques mètre carrés en France ! On pourrait aussi rouvrir le Veld'hiv pour le vouer à une salubre tâche d'épuration affective ?



yves le goff 18/08/2013 09:54


nous envisageons une procédure équivalente pour les cévennes , avec en plus un système de péage pour les étrangers qui nous traverseraient , enfin , le territoire , pour financer le développement
et la compétitivité du dit territoire , la discussion devrait être engagée rapidement avec les sociétés spécialisées pour le recouvrement , l'investisement serait bien entendu pris en charge par
les locaux (motivés) ainsi que l'entretien ..les salariés , cévenols , bien sur depuis au mons 5 générations ( possibilité de réduire en cas de pénurie . )


mais l'arbre ne devant pas cacher la forêt , il y a eu, ce me semble , des "incidents " rudes pour utiliser la terminologie en vigueur à Madagascar lorsque des "non résidents " ont voulu acheter
des centaines de milliers d'hectares pour des cultures spécialisées , non alimentaires me semble t il .


Ceci pour dire que le système économique actuel , financiarisation de la mondialisation, fait de la terre le nouvel eldorado pour ceux qui ont déjà beaucoup, et qui veulent placer leurs excédents
sur du rentable , spéculation sur les produits alimentaires et production de carburants de substitution , moins risqué que le prêt aux états endettés , le système ne permettant pas de vendre les
peuples ou plutot les états en faillite   ou de les mettre trop visiblement en esclavage .


bien sur , le droit du sang sur le sol , c'est amusant , mais  au hazar , les grecs .....on a acheté leurs ports , leurs iles , ... dans un monde normal , l'argent , la propriété , ça va ça
vient , liberté de circuler , de penser ...... beau discours . l'Europe ? l'idée du millénaire ....la France ? une belle histoire , sa culture , ses vins , ses fromages , son système de
protection sociale , son droit du travail ....La réalité ? un seul exemple , qui ne fait pas raison, bien sur , l'enseignement en France ? si j'en crois ce blog , aussi bien sur , des questions
??? des problèmes ??? ce problème peut aussi être abordé école par école , la réalité ? pas facile .... mais il y a des "marqueurs ", je pense au taux de chomage ou au développement des extrêmes
, à une "dynamique" depuis de nombreuses années , du moins à un ressenti , non ce n'est pas de l'humour .....prémonitoire ...


La Corse aux corses ? et pourquoi pas la France aux français ? ( Coluche ) , mauvaise réponse ?....... vous pouvez répéter la question ?


 

Mezetulle 30/08/2013 17:30



On pourra aussi envisager un droit de péage pour la Commune libre du vieux Montmartre. Ce serait assez juteux. Mais comment sélectionner les bénéficiaires ? Droit du sol, droit du sang (je parle
bien sûr du degré d'alcoolémie due au seul vin récolté sur la colline en question) ??



Incognitototo 14/08/2013 15:44


@ Caspard Anette,

Vous pensez vraiment que c'est en punissant les automobilistes (et également les deux roues), surtout sans leur proposer d'alternative au niveau des transports en commun, qu'on va résoudre les
problèmes de déplacement en IDF ?
C'est aussi efficace et équitable que si on interdisait l'accès aux Pôles emploi sous prétexte qu'il y a trop de chômeurs... 
C'est une politique stupide et contre-productive sur tous les plans, que je dénonce depuis longtemps : http://solutions-politiques.over-blog.com/article-13128470.html

Paris est devenu invivable pour ceux qui y travaillent... ou sont obligés d'y transiter... mais si le projet, c'est de le transformer en Ville musée, à touristes et fêtards ; alors, oui, il faut
continuer cette coûteuse politique contre-productive...

Et puis vous ne répondez rien sur le problème immobilier... mais il est vrai que la Mairie profite, grâce aux droits de mutation, très largement de la flambée des prix et qu'elle n'a donc aucune
raison de mettre le holà à la politique spéculative effrénée des agents immobiliers... pire, elle y participe en rachetant, très cher, des immeubles insalubres pour les transformer en HLM... un
non-sens total...

Caspard Annette 13/08/2013 15:39


Tiens! je n'avais lu l'intervention d'Incognitototo que distraitement, sans doute, les termes "nationalistes" et "souverainistes" m'ayant paru normaux, je n'avais pas bien fait attention aux deux
suivants ... et je peux donner ma parole que je n'ai absolument pas suivi ce modèle pour inventer "Catholitites" et "Evangélites" (évangélistites
?), afin de rimer avec "Chiites", "Sunnites", tout le monde aura compris ...


 


Phénomène de télépathie ? ou plus simplement, même envie de raillerie vis-à-vis de ces guéguerres insensées (mais qui font des dégâts, malheureusement).


 


Là où je suis en désaccord, Incognitototo, c'est sur votre critique de M. Delanoë en ce qui concerne le fait de ne plus pouvoir circuler à Paris. En effet, notre Maire semble avoir décidé de
bouter au maximum les voitures hors de Paris ... Pensez-vous que Paris est une ville FAITE pour les voitures? Entre autres, pour qu'une grande quantité de conducteurs s'y promènent seuls, sans
passagers ? Que de place perdue! (et de temps, et de calme ...)


 


Avant l'existence des couloirs protégés, seul le métro permettait de se rendre quelque part avec une idée approximative du temps mis à parvenir à destination. Bus et taxis n'étaient pas fiables
du tout, tributaires de la circulation globale.


A présent, au moins, on a le choix : métro, bus, taxi, avec pas mal de chances de calculer à peu près la durée de son itinéraire.


Nous avons une voiture, qui nous sert pour l'Alsace et pour le Pays basque (où je me trouve actuellement). Jamais nous ne nous en servons pour Paris même. Allez donc vous garer à temps et pas
trop loin, en supposant que vous décidiez d'aller au théâtre ! ...


Bien entendu, cela impliquerait comme corollaire d'augmenter le nombre et la fréquence des transports en commun, de créer de nouvelles lignes de métro et des correspondances plus nombreuses, avis
à M. Delanoë ...


La solution de Strasbourg est excellente (voiture laissée à l'entrée de la ville, tarif très bas et pour la journée, et octroi de billets de tram, aller/retour, gratuits, autant que de passagers
de la voiture), mais d'abord, on ne peut comparer son étendue à celle de Paris, et outre les trams, cela nécessiterait la construction d'immenses et nombreux parkings à la périphérie du centre de
Paris. A ma connaissance, il n'existe pas d'emplacements possibles.


 


Une petite histoire (vraie). Mon mari me conduisait il y a quelques jours jusque chez la kiné (avec mes tracas de dos et de stress, je préfère ne plus conduire). C'est tout près, nous étions dans
la rue principale d'Ascain, et il nous a fallu effectuer un brusque déport vers la gauche (au risque de gêner les autres), car un monsieur venait de s'arrêter de travers, débordant sur la chaussée, juste devant le marchand de journaux, alors que dans le secteur il aurait eu plusieurs places libres pour se garer, et
aller tranquillement chercher sa lecture. Mais vous rendez-vous compte, il aurait fallu manoeuvrer, puis marcher une vingtaine de mètres ... !


 


(J'en profite juste pour signaler que je vais m'employer à réécrire mon autre commentaire !)


 

Caspard Annette 12/08/2013 14:51


Tout d'abord j'ai lu le titre de l'info sur votre newsletter, me suis gratté la tête, suis allée sur Mezetulle, et j'ai commencé à lire ... sans apercevoir l'annonce "information fictive". J'ai
pensé : nous ne sommes pourtant pas le 1er avril ... ?


 


Bien entendu j'ai vite compris, et j'ai été curieuse d'ouvrir les liens donnant accès à d'autres articles; ensuite, j'ai pris le temps de voir quelques commentaires, la plupart d'une grande
pertinence.


 


Rien de plus à ajouter! A ce compte, les Corses résidant sur le "continent", depuis moins de 5 ans, seraient invités poliment à laisser la place aux autochtones (les Parisiens).


 


Et comme le proposent quelques internautes, qu'on accorde l'indépendance à la Corse, et qu'on s'en lave les mains!


 


(Quand je pense que certains scientifiques n'excluent pas la possibilité d'une vie ailleurs que sur la Terre ... Si c'est le cas, j'ose espérer qu'il n'ont PAS chez eux de Parisiens, Corses,
Français, Etrangers (surtout bronzés, par leur soleil ou par le nôtre), Chiites, Sunnites, Alaouites, Hittites, Catholites, Evangélitites, .........).


 


Qui sait? Existe-t-il dans une lointaine Galaxie des êtres SENSES, honnêtes, pacifiques, intelligents, solidaires car s'étant attribué VRAIMENT des droits égaux, avec ni riches ni pauvres, rien
que des Heureux ? Et si c'est le cas, comment les rejoindre ??? Comme ce doit être reposant de vivre parmi eux! ...

Incognitototo 12/08/2013 14:27


Oui, je suis pour ! Chacun chez soi, et les cochons seront bien gardés... et pour être en totale cohérence avec ce
"choix", ces nouveaux îlots - préservés des hordes d'étrangers barbares - refuseront tout financement et tout échange avec le reste de la Nation...

On n'a pas fini de subir les mascarades nationalistes, souverainistes, religiosistes, imbécilistes...

Cela dit, pas besoin de décision pour Paris... Grâce à la "brillante" politique urbanistique et de voirie de M. Delanoë - qui empêche la circulation et met les loyers à des prix inabordables - ne
pourront bientôt vivre à Paris que les riches, les touristes et les pauvres subventionnés (il faut bien garder un peu de personnels de maison pas trop loin)... une autre forme de ségrégation...

Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.