16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 22:54

Bloc-notes nouveauté sur Mezetulle
Joly laïcité (un article de C. Genin)

En ligne le 17 janvier 2012


J'emprunte le titre de ce Bloc-notes à un échange de méls entre Christophe Genin et moi-même lors de l'envoi de son article (à lire dans la partie revue) commentant une proposition faite récemment par Eva Joly, candidate EELV à l'élection présidentielle. Mme Joly propose en effet, au motif d'un traitement égal entre les religions, d'introduire des fêtes religieuses dans le calendrier officiel afin que « juifs et musulmans puissent célébrer Kippour et l'Aïd-el-Kébir lors d'un jour férié ».
Si l’intention part d’un bon sentiment, elle semble reposer sur un contresens sur la laïcité et être contreproductive, cela pour plusieurs raisons que Christophe Genin examine dans son article.

 

Voyant l'effet produit par la déclaration de la candidate EELV, dans le désir de la « bémoliser », José Bové apporte ses lumières par une explication qui, loin d'atténuer le caractère antilaïque de la proposition, en remet une couche et se contente de rassurer les employeurs.
Il ne s'agit pas, déclare-t-il «  de rajouter des jours fériés mais de permettre à chacun, selon sa confession, de travailler à Pâques ou à Noël mais pas le jour de sa fête religieuse. » (1) L'insistance des formulations possessives - « chacun selon sa confession » « le jour de sa fête religieuse » - est révélatrice : il va de soi que chacun a une religion, et une seule...

Devant cette très oecuménique proposition, Mezetulle imagine une fiction maligne.

Supposons que j'aie une religion. Que se passerait-il si je changeais ma religion plusieurs fois dans l'année ? Ou encore supposons que j'aie plusieurs religions en même temps (à ma connaissance ce n'est pas interdit par la loi). Pourrais-je dans l'un ou l'autre cas bénéficier de plusieurs jours de congé religieux au motif du traitement égal entre les religions en ma personne ? Et pour m'empêcher de tirer au flanc, qui aurait autorité pour décider que « chacun » ne peut avoir qu'une seule religion, pour s'introduire ainsi dans la conscience de « chacun »  ? L'employeur ? La loi ? On va demander des certificats d'authenticité religieuse ? A qui ?
Quant à ceux qui seraient assez honnêtes pour se déclarer démunis - « sans religion » (2) - on n'y pense même pas (sait-on même que la liberté de conscience est plus large que la seule liberté religieuse?) :  ils pourront toujours se faire cuire un œuf en regardant le défilé militaire du 14 juillet.
Je me rends compte que je viens d'écrire une bêtise : le défilé militaire n'a pas les faveurs de Mme Joly.

Reste quand même (entre autres) le 14 juillet, jour de congé que partagent catholiques, musulmans, juifs, et aussi bouddhistes, zoroastriens, chrétiens orthodoxes, hindouistes, incroyants, chrétiens arméniens,  agnostiques, luthériens, athées, calvinistes, animistes... - comme on ne peut pas venir à bout de l'énumération il faut bien se résoudre à en écrire l'essence en trois lettres : etc. Des jours de congé comme ça, qui s'adressent à tous et à chacun en général (etc.) sans étiqueter personne, bien au-delà du champ de vision fragmenté d'Eva Joly relayée par José Bové, on en reprendrait bien un peu.

 

1 - Propos rapportés par Direct Matin daté du 13 janvier . On y lira aussi la relation (agrémentée d'une belle faute de français) de propos de Laurent Wauquiez qui a cru bon de recadrer Eva Joly en lui rappelant « l'histoire et les valeurs chrétiennes de la France ». La chasse au vote identitaire est ouverte. Et moi qui croyais qu'on allait élire le président d'une République une et indivisible...

2 - Et ici on n'a même pas besoin d'une fiction : 28% des sondés en France se déclarent "sans religion" selon une enquête IFOP réalisée en août 2010, téléchargeable sur le site de l'IFOP - je me réfère au tableau de la page 11 du document.

 

Lire l'article de Christophe Genin « Jours fériés : une proposition rétrograde faite par Eva Joly ».

 

NB. Les commentaires de ce billet sont fermés, merci aux lecteurs de poster leurs commentaires sur l'article.


Accueil                     Sommaire

Partager cet article

commentaires

Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.