8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 12:33
Bloc-notes
Obama au Caire : l'analyse de Mezetulle

En ligne le 8 juin 2009

Dans le Bloc -notes précédent, j'annonçais une analyse des propos tenus au Caire par le président des Etats-Unis sur le port du voile islamique et - en filigrane - sur la laïcité.
Pour cela, je me suis permis, tout simplement, de lui écrire par voie de presse. Marianne2 a bien voulu publier ma lettre
.

Voici un extrait :
Vous n’avez, il est vrai, donné aucune leçon. Vous n’avez pas non plus présenté une opinion, un souhait qui vous serait propre. Reprenant sur ce point la tradition de vos prédécesseurs vous avez simplement, tranquillement, avec l’assurance et l’arrogance d’un maître du monde, accordé une caution, exprimé un désaveu et donné des ordres.

En encourageant et en justifiant le port du voile islamique, vous avez désavoué les millions de musulmanes qui ne le portent pas, vous avez réduit au silence celles qui luttent pour la liberté de conduire leur vie au péril même de celle-ci, vous n’avez même fait aucune distinction entre celles qui le portent librement et celles auxquelles il est imposé.

Parmi toutes les interprétations de l’islam, et malgré votre volonté de vous adresser par ailleurs aux musulmans qui rejettent l’intégrisme, vous avez ainsi fait un choix, n’hésitant pas à vous mêler aux débats internes à une religion. A entendre l’approbation que vous avez reçue sur ce point des organisations les plus dures, les plus rétrogrades du monde musulman, nul ne peut douter que ce choix est politique.

Lire l'intégralité du texte sur Marianne2 et sur ce blog avec des notes.

Lire sur ce blog l'article Secularism and French Politics.

Accueil                     Sommaire


Partager cet article

commentaires

annette 10/06/2009 15:31

Un petit mot pour Marion :il y aurait énormément à dire sur la question du "choix" des femmes à porter le voile ou non - vous donnez l'impression de mettre totalement à l'écart le fait que la possibilté de choisir ne leur est pas forcément accordée, et que même dans le cas où elles-mêmes croient choisir de leur propre volonté, ce peut être très souvent par un conditionnement très ancien dont elles n'ont pas conscience.Lorsque l'on conditionne un enfant dès sa naissance (baptême, ou équivalent dans d'autres religions, éducation religieuse, c'est-à-dire pour moi : vision UNILATERALE, et toute la suite ...), n'importe quel psychologue vous dira que l'on en reste plus ou moins marqué. Penser vraiment par soi-même, beaucoup croient le faire (même peut-être moi, pourquoi pas), mais c'est un leurre ...Quant à votre démonstration sur ce qu'est pour vous la laïcité, elle m'a fait franchement sourire! Si vous pensiez énoncer des idées nouvelles et originales, c'est raté !!! Ainsi que vous le conseille Catherine, lisez son ouvrage : "Qu'est-ce que la Laïcité ?", ou cherchez un peu partout sur divers sites : pour d'innombrables personnes, et c'est heureux, la laïcité est bien telle que vous la définissez. Pour quelques-uns, malheureusement, la laïcité serait l'ennemie des religions. Ceux-là hélas n'ont rien compris !!!Merci une nouvelle fois, Catherine, pour vos écrits et votre site, qui n'est pas assez connu à mon gré!

PUERTA Y LUZ 10/06/2009 10:28

Par hasard j'ai lu votre article que j'approuve. Ce Président est liberticide dans ce cas. La liberté de la femme comme citoyenne à part entière doit être respectée partout. Le port du voile comme toute croyance doit rester dans le cadre d'une liberté individuelle et ne doit pas être institutionnalisé.Pour ma part, je considère que les églises comme les partis, les syndicats ou toute association quel que soit son but... ne doivent recevoir aucun financement de l'état mais de leurs seuls adhérents.M. OBAMA ne s'inscrit-il pas dans la lignée de BUSH ayant signé des accords avec les églises américaines, leur donnant outre des aides de l'état, des pouvoirs civils étendus ?

Catherine Kintzler 09/06/2009 10:05

Quelques lecteurs se demandent si j'ai bien lu le discours du président Obama. Je ne suis pas la seule à l'avoir lu. Je ne suis pas non plus la seule à avoir "reçu 5 sur 5" les allusions à la laïcité et l'encouragement au port du voile...Et j'espère que tout le monde prendra le temps de lire ce discours qui, au-delà de sa portée politique (que je suis la première à lui reconnaitre) comporte des aspects insistants et un peu effrayants. Ce discours rejette en effet les incroyants hors de l'humanité ; il fait comme si l'aide internationale lors des épidémies, les catastrophes naturelles, etc., devait nécessairement prendre la forme d'une organisation interreligieuse ; il réduit la vision politique du monde aux relations interreligieuses ; enfin il présente le président des USA comme investi d'une mission divine sur Terre qu'il doit partager avec les autres dirigeants. Je cite (et c'est un thème qui n'est pas isolé dans le discours) :

..." je suis convaincu que l'Amérique contient en elle la proposition vraie qu'indépendamment de notre race, de notre religion ou de notre condition sociale nous aspirons tous à la même chose - vivre dans la paix et la sécurité ; faire des études et travailler dans la dignité ; aimer notre famille, notre communauté et notre Dieu. C'est cela que nous avons en commun. C'est l'espoir de l'humanité tout entière."

J'en conclus que je ne fais pas partie de l'humanité. Celui qui n'aime pas sa famille (il y a de grandes oeuvres littéraires là-dessus !) qui n'appartient à aucune communauté et qui ne croit en aucun Dieu n'a rien de commun avec l'humanité tout entière. Que fait-on de celui-là ? Et pourquoi supposer que le monde se réduit à un dialogue inter-religieux ? Quant au passage sur les "pays occidentaux", le voici dans la traduction de la Maison blanche, j'y joins le paragraphe qui le suit immédiatement, où on peut lire que l'aide internationale est conçue par les USA sour la forme d'un "service interreligieux" - comme si cette aide devait exclure les incroyants de ses sauveteurs (on y réunira des chrétiens, des juifs et des musulmans !!! quelle belle unanimité !), comme si les pays laïques n'avaient pas une longue pratique reconnue dans l'aide internationale.

"De même, il importe que les pays occidentaux évitent d'empêcher les musulmans de pratiquer leur religion comme ils le souhaitent, par exemple, en dictant ce qu'une musulmane devrait porter. En un mot, nous ne pouvons pas déguiser l'hostilité envers la religion sous couvert de libéralisme.De fait, la foi devrait nous unir. C'est pour cette raison que nous sommes en train de créer de nouveaux programmes de service communautaire en Amérique qui réunissent des chrétiens, des musulmans et des juifs. C'est également pour cette raison que nous nous réjouissons des initiatives telles que le dialogue interreligieux du roi Abdallah d'Arabie Saoudite et le leadership de la Turquie dans l'Alliance des civilisations. À travers le monde, nous pouvons transformer le dialogue en un service interreligieux de sorte que les ponts entre les êtres humains mènent à des actions en faveur de notre humanité commune, que ce soit pour lutter contre le paludisme en Afrique ou pour fournir des secours après une catastrophe naturelle."

Je cite aussi la conclusion, qui est une insulte à tous les incroyants :

"Les habitants du monde peuvent cohabiter en paix. Nous savons que telle est la vision de Dieu. C'est maintenant notre tâche sur cette Terre. Je vous remercie et que la paix de Dieu soit avec vous. "

Enfin, on me fait remarquer que Obama a pris soin de dire, en parlant des femmes qui portent le voile "celle qui choisit de couvrir sa chevelure". Or tout son discours est construit sur un mode binaire du type "oui il faut reconnaître l'importance et la valeur de l'islam" / "mais il faut aussi que le monde musulman se débarrasse des clichés sur l'Amérique". Et je remarque 1° que la question du voile, qui est controversée aussi dans le monde musulman, n'était pas une question obligée du fait qu'il y a division. 2° que à partir du moment où Obama avait décidé d'en parler, il pouvait éviter de prendre fait et cause pour une des thèses en présence, et reprendre le schéma général de son discours : "Oui les femmes qui choisissent de le porter doivent pouvoir le faire sans être stigmatisées" / "Mais celles qui ne le portent pas doivent être libres et protégées" - et cette seconde proposition ne figure jamais dans le discours. Il y a deux poids deux mesures : Obama a fait un éloge appuyé du port du voile, il a soutenu celles qui le portent, et laissé les autres à leur sort. C'est un signe très fort adressé aux intégristes.

Marion 08/06/2009 21:24

Les gens vont-ils prendre le temps de lire le discours d'Obama, ou simplement s'attacher à ce que vous en dites ?Obama a dit :"Je suis venu chercher un nouveau commencement entre les Etats-Unis et les musulmans du monde entier, qui se fonde sur un intérêt et un respect mutuels ; qui se fonde sur le fait que l’Amérique et l’islam ne sont pas exclusifs l’un de l’autre et ne sont pas voués à se faire concurrence. Au lieu de cela, ils se chevauchent et partagent des principes communs : justice et progrès ; tolérance et dignité de tous les êtres humains."
"Sixième question : les droits des femmes.
Je sais qu’il y a un débat sur cette question. Je rejette l’opinion de certains occidentaux pour qui une femme qui choisit de couvrir sa chevelure est d’une certaine façon moins égale, mais je crois aussi qu’une femme à qui l’on refuse l’éducation se voit dénier ses droits. Et ce n’est pas par hasard si les pays où les femmes ont accès à une éducation de haut niveau ont de bien plus grandes chances de prospérer."
"je respecte ces femmes qui choisissent de mener leur vie dans des rôles traditionnels. Mais cela doit être leur choix."
Je ne vais pas citer tout le discours évidemment, mais ce que j'ai compris est aux antipodes de ce que vous interprétez.
Je l'ai trouvé très respectueux envers les femmes, et d'une manière général ce discours marque une politique étrangère nouvelle.
Ce que NPNS, Obama, moi-même avons en commun comme opinion : les femmes doivent avoir le droit de choisir si elles veulent ou non porter le voile.
En aucun cas ce n'est aux hommes, ou encore même à l'Etat d'imposer le voile ou au contraire de l'interdire. C'est un choix de femme.
Cela me ferait partir sur ma propre vision de la laïcité, et que je me contenterai de résumer ici : la laïcité n'est pas une entrave aux croyances et pratiques religieuses, au contraire la laïcité permet le libre exercice de celles-ci dans le cadre civil. Il ne s'agit pas de dire : "il faut respecter les religions parce que tout le monde il est beau tout le monde il est gentil" (je singe votre moquerie). Non, il s'agit de dire que le domaine de la religion appartient à la sphère privée, que l'on peut être en désaccord avec le dogme, cela n'autorise pas le lynchage public, cela n'autorise pas le dénigrement. La laïcité est aussi, à mes yeux, le moyen de véhiculer l'idée de tolérance. Et lorsque je vois des jeunes filles dénigrées parce qu'elles veulent porter un voile sur leur chevelure, je trouve le monde arriéré. Contrairement à vous qui trouvez arriérées ces jeunes filles et ces femmes voulant respecter la tradition religieuse du port du voile.
Je n'étais d'ailleurs pas d'accord avec la loi de 2004, on l'aura compris.
 
Enfin je tiens à dire que je suis une femme. Une femme qui aime sa féminité, et qui comme beaucoup d'autres femmes se bat contre les préjugés et idées fausses.
Obama a fait un discours très éclairé qui devrait être lu avant d'être commenté...

Catherine Kintzler 10/06/2009 11:05


Marion, je pense que je réponds dans le commentaire suivant (n°5) aux points que vous soulevez au sujet de la lecture du discours. J'ai préféré poster un commentaire moi-même pour que ces questions
puissent être plus facilement repérables grâce au numéro de commentaire (alors que les réponses ne sont pas numérotées).

Quant à la définition de la laïcité, j'ai beaucoup réfléchi là-dessus moi aussi.
Je me permets donc de vous indiquer mon livre Qu'est-ce que la laïcité ? (Vrin, 2008) - vous pourrez voir comment et pourquoi je la fais remonter à Locke (1690), qui excluait explicitement
les athées de la société politique (pour B. Obama, si j'en crois son discours, c'est pire puisqu'il ne les inclut même pas dans l'humanité !) mais qui soulevait ainsi une question fondamentale.
Et je me permets aussi de vous indiquer toute une série d'articles sur la laïcité dans ce blog : voir Sommaire, rubrique Laïcité.
Bien entendu je ne détiens pas la vérité et je ne prétends pas avoir "La" théorie de la laïcité. Mais c'est une contribution qui mérite peut-être d'être méditée.


Danièle 08/06/2009 18:19

Merci Madame de défendre les femmes face aux propos de Monsieur Obama, qu'il a semble-t-il reprises en France concernant le port du voile.Je suis en colère et décue par cet homme ...De plus sa prise de position concernant l'entrée de la Turquie dans l'UE est particulièrement offusquante pour les pays européens.Pour qui se prend-il ?Non, nous n'avons pas à payer des années de politiques étrangères américaines menées dans le dépis du bon sens.J'espère que sa "couleur de peau " ne sera pas un frein aux critiques qui je l'espère seront nombreuseS suite à ses propos offenssants pour les  femmes et pour tous ceux qui sont attachés aux valeurs de la laÏcité.Méfions-nous le gendarme du monde peut encore nuire.

franchini florence 08/06/2009 15:51

J'ai lu attentivement et avec reconnaissance votre lettre ouverte au Président des Etats Unis. Vous avez mis les mots justes sur ce que je ressentais lorsque j'ai entendu ce que Barack Obama a dit sur le voile.Je suis profondément attachée à la laicité et les prises de position de Nicolas Sarkozy à ce propos, le discours de Latran ou dernièrement la reconnaissance de diplomes délivrés par le Vatican ( j'assume le raccourcis) , m'inquiètent au plus haut point.Une question très naîve: Barack Obama lira-t-il votre lettre?Merci, merci pour votre vigilence.   Florence Franchini (enseignante)

Mezetulle 08/06/2009 17:18


Merci pour votre commentaire.
Je ne sais pas si M. Obama lira cela. Il doit avoir bien du travail et des choses à faire. Mais il a aussi à son service, comme beaucoup de chefs d'Etat, une administration qui scrute ce qui se
dit, qui s'abonne à des Argus. Et il est toujours bon de dire ce qu'on a à dire.

Cette tribune peut aussi être lue par quelques responsables politiques français, pourquoi pas? D'ailleurs le président de la République a réagi aux propos de B. Obama en précisant qu'il fallait
distinguer entre le port libre du voile et son port imposé...


hanabi 08/06/2009 14:46

J'ai lu et apprécier la lettre paru sur marianne2 et je ne comprends pas la globalisation faite. A venir sur ce blog, je m'aperçcois que la lettre fait suite à un communiqué de NPNS, soit.Mais mon incomprehension demeurre, est-il honnète d'affirmer que le président américain est une source d'inspiration pour les "fondamentalistes qui obligent au port du voile" ?Ne peut on pas simplement voir un discours à destination des américains en priorité et des islamophobes de tous pays. En reconnaissant les symboles de la religion musulmane et en ne les stigmatisant pas, le regard envers les musulmans peut évoluer (et être mieu compris) par les masses.NPNS fait encore une fois preuve de "mal a propos" à mon avis et je soutiens que les fondamentalistes n'écoute pas les présidents américains... au contraire.Reste cette définition de la laïcité, parfaitement exposée ici. Mais, que doivent être les conséquences de la laïcité ? Personnellement j'entends qu'il y ait une liberté totale du pratiquant et que la laïcité d'une nation ne l'autorise pas à imposer un code vestimentaire laique ; j'entends par la laïcité d'un pays que ses dirigeants rappellent qu'il ne doit pas être fait de jugement sur l'apparence des croyants et pratiquants et au besoin que les représentants du pays "présentent/expliquent/dédramatisent" les symboles mécompris.Bref, je suis très amer quand je vois le billet de NPNS et suppose que ce billet est une autre marque de l'effet Obama : une pub malhonnète, une énième image du "moi & Obama". Car défendre le Voile et défendre violences faites aux femmes sont deux idées différentes : défendre l'un ne suppose pas accepter l'autre.

Mezetulle 08/06/2009 17:12


Je n'ai dit nulle part que les fondamentalistes s'inspirent d'Obama : ils n'ont pas besoin de lui pour mettre au point leur doctrine. Je pense que les déclarations d'Obama peuvent être utilisées
par eux comme une autorité de plus pour imposer le voile : "même le président des USA est pour !" - c'est un discours qui me semble plausible après ses déclarations.

Les déclarations d'Obama dont je parle s'adressaient explicitement aux pays occidentaux qui "limitent" le port du voile. Donc cela ne s'adressait pas aux USA, mais bien à la France et à la
Belgique. En tout cas à la France vu la loi de 2004 prohibant le port de signes religieus ostensibles à l'école publique.
J'ai rappelé 1° que la loi de 2004 ne vise pas le voile mais tous les signes religieux 2° qu'elle s'applique à l'espace de l'école publique en tant qu'il est inclus dans celui de
l'autorité publique 3° que dans la société, partout ailleurs, les manifestations religieuses, les manifestations d'opinion, et donc le port de signes religieux, politiques, etc. est parfaitement
libre en France.

J'ai rappelé aussi que le port du voile comme signe religieux musulman ne fait pas l'unanimité chez les musulmans : nombreuses sont les musulmanes qui ne le portent pas, nombreux sont les musulmans
qui y sont opposés. Donc quand on critique le port du voile ou qu'on n'est pas d'accord avec, cela n'implique nullement une "islamophobie". De toute façon la "reductio ad islamophobia" est
un topo vraiment usé et facile...

Il n'y a aucun code vestimentaire laïque. Les gens sont libres de s'habiller comme ils veulent, dans le cadre du respect d'autrui fixé par la loi bien évidemment. La prohibition des signes
religieux ostentatoires ne vise que l'espace de l'autorité publique.
Mais je ne vais pas récrire ici mon livre, ni tous les articles que j'ai mis en ligne sur ce blog pour exposer cela ! je vous y renvoie : vous les trouverez facilement dans le Sommaire, à la
rubrique Laïcité, vous y trouverez une réponse (attention je n'ai pas dit "la" réponse !) à la
plupart des questions que vous posez ici.

Sur l'interprétation du port du voile comme un signe d'oppression et d'infériorité : vous pensez qu'il faut expliquer que "ce n'est pas ça". Mais on a le droit de penser autrement sans être
"islamophobe", et on a le droit aussi de dire ce que vous considérez comme un contresens. Vous attendez de la laïcité qu'elle explique aux gens qu'il faut être gentil avec les croyants et ne pas
leur attribuer de vilaines pensées... mais la laïcité n'a pas à prendre fait et cause pour une ou des religions. Elle a à faire respecter la liberté d'opinion et de manifestation dans la société
civile (faire respecter la liberté de culte, ce n'est pas expliquer que les cultes sont des bonnes choses et que c'est vilain de faire un contresens sur le port du voile !) et à faire respecter le
principe d'abstention dans l''espace de l'autorité publique, c'est tout.


Nouveau site

Depuis le 1er janvier 2015, le nouveau site Mezetulle.fr a pris le relais du présent site (qui reste intégralement accessible en ligne)

Annonces

 

Le nouveau site Mezetulle.fr est ouvert !

Abonnement à la lettre d'info : suivre ce lien

 

Interventions CK et revue médias

Voir l'agenda et la revue médias sur le nouveau site Mezetulle.fr

 

Publications CK

  • Livre Penser la laïcité (Paris : Minerve, 2014)
  • Livre Condorcet, l'instruction publique et la naissance du citoyen (Paris : Minerve, 2015)

Lettre d'info

Pour s'abonner à la Lettre d'information du nouveau site :

Cliquer ici.